Recettes salées Vegan

Crème de patate douce façon baba ganoush

Parce que dans chaque saison il y a de la douceur, ce n’est pas parce que l’été est terminé que l’on dit adieu aux tartinables de bon goût … Et pour l’hiver, c’est avec une crème de patate douce façon baba ganoush (ou autrement dit caviar d’aubergine) que nous nous retrouvons autour de l’apéritif!

Cette recette, avant toute chose, je la rends à Fanny, sa propriétaire, qui n’est autre que The friendly kitchen. Cette recette est d’ailleurs à la carte de son restaurant, du même nom, pendant encore quelques jours, avant de laisser place à sa carte d’hiver. J’héberge sa recette sans domicile fixe, puisque son blog a laissé place à son site de marque!
Je ne sais pas si vous connaissez Fanny, mais c’est une chouette humaine, drôle, sensible, et déterminée, maman de Marni et Lulu, ses deux lapins adoptés.
Côté saveurs, Fanny a une cuisine bien à elle, que vous pouvez maintenant goûter dans son restaurant: épices, saveurs marquées et originales, fruits et légumes de saison -et bio-, sans gluten.
Du coup, je ne peux que vous inviter, si vous en avez l’occasion, à lui rendre visite dans son nouveau chez elle, 8 rue de popincourt, métro Voltaire.

Le baba ganoush : l’adapter aux produits de saison en hiver

Concernant la recette, je pense pouvoir dire que ça y est, mis à part quelques citrons que j’achète à l’année et que je n’ai pas encore trouvé comment remplacer, je mange de saison, et grâce à mes petits maraîchers, je consomme majoritairement local.
L’hiver c’est donc la farandole de choux, des poireaux et des patates, mais aussi des courges. On pourrait croire que c’est lassant, la vérité c’est que je me délecte avec plaisir de chaque nouveau légume, et chaque année, j’ai l’impression que la saison de chacun est trop courte. Il y a tellement d’idées, tellement de recettes à essayer, d’associations à tester, que je n’arrive plus à me lasser du rythme lent des saisons!
C’est une gymnastique à prendre, parce que c’est sûr que si vous avez l’habitude de faire à l’année des courgettes ou tomates farcies, ça va vous paraître le vide absolu sans elles. Mais si je vous disais qu’on a tout à gagner à varier les plaisirs? Le tout c’est de bien les réinventer avec ce qu’on a sous la main, et ça devient alors totalement naturel de dire adieu à ses tomates cerises à l’apéro en décembre.
Il y a tellement d’aliments que je trouve ça complètement con de participer à cette illogique. Et quand je le vois chez des amis ça me crispe : j’ai beau être plutôt tolérante et ne pas souvent oser amener les débats, je dois dire que j’ai VRAIMENT du mal avec le hors saison obvious, et ça devient difficile de ne rien dire aux assiettes d’été que je vois passer.

BREF, tout ça pour dire que, Fanny partageant évidemment l’amour du produit de saison, elle a eu l’idée d’un tartinable de patate douce assaisonné comme un baba ganoush : cumin, coriandre et citron!
Je n’ai pas encore eu l’opportunité de goûter cette préparation, c’est une première pour moi de publier une recette sur le blog que je n’ai pas testée, mais je fais confiance à Fanny.
Une recette originale, peu onéreuse, à présenter bien topée de grenade, de graines de sésame et d’une belle rasade d’huile (d’olive ou de sésame) et d’herbes fraîches.

Tartinade de patate douce façon caviar d'aubergine

Crème de patate douce
Imprimer la recette
5 de 2 votes

Crème de patate douce façon baba ganoush

Une recette de tartinade à base de patate douce, bien colorée et très douce, assaisonnée comme un baba ganoush!
Temps de préparation15 min
Temps de cuisson30 min
Type de plat: Apéritif
Cuisine: Française
Portions: 4 personnes

Ingrédients

  • 600 gr patate douce
  • 30 g tahin (=purée de sésame)
  • 15 g huile d'olive
  • 30 g jus de citron
  • 1,5 g cumin (soit 1/2 c. à café)
  • 1,5 g coriandre moulue (soit 1/2 c. à café)

Décoration / toping

  • huile d'olive
  • grenade
  • sésame
  • persil

Instructions

  • Laver et couper les patates douces en deux et posez-les sur une plaque côté chair. Faire cuire environ 30 minutes au four à 180 degrés (jusqu’à ce que la chaire soit parfaitement fondante)
  • Laisser refroidir les patates douces puis récupérer la chair à l’aide d’une cuillère à soupe
  • Dans le bol d’un robot mixeur, déposer la chair de patate douce ainsi que le tahin, l’huile d’olive, le jus de citron, les épices, le sel et le poivre
  • Mixer jusqu’à obtenir une texture lisse et crémeuse et réserver au frais jusqu’au moment de servir
  • Déposer la crème de patate douce dans un bol et décorer avec un filet d’huile d’olive, des grains de grenade, des graines de sésame et quelques feuilles de persil
  • Servir avec des crackers, des gressins ou même des crudités

Notes

Conserver dans un contenant hermétique au réfrigérateur, jusqu’à ¾ jours

10 Commentaires

  • Ohh, mais quelle super idée ! J’ai beau adorer la patate douce simplement rôtie au four, cette petite préparation semble vraiment une belle idée pour varier les plaisir… Comme tu dis, pas besoin de tomate-courgette en hiver 😉 La saison des courges est accueillie avec grand plaisir ;D

  • J’adore cette recette, j’adore les patates douces…
    Juste un truc : c’est la chair des patates et non la chaire (ce truc qu’utilisent les curés pour faire leurs sermons) 😊😊
    Merci pour ces merveilleuses recettes !
    Marie.

  • 5 stars
    Ouuuhlala…
    Ma mère m’a chargée de préparer un truc pour l’apéro du déj familial dominical de demain. Évidemment, j’ai fouiné dans les recettes magiques de ma nouvelle copine (toi!).
    J’ai goûté pour vérifier l’assaisonnement (parfait), j’ai tout transvasé dans mon petit bol hermétique pour l’emporter demain et… j’ai léché tout le bol du mixeur qui était bien propre (presque à ranger!). Quelle merveille ! Et si simple… J’adore j’adore !
    Tu vantais les betteraves cuites au four qui développaient un côté caramélisé, c’est flagrant avec les patates douces cuites de cette façon. Délicieux ! Je fais cuire les aubergines de la même manière (en fendant la chair en croisillons), c’est une super méthode pour apprécier le fondant de ce légume que je n’apprécie pas poêlé (trop caoutchouteux).
    Bref, je te laisse en espérant pouvoir te redistribuer les louanges de ma tribu demain (et dans le cas contraire, tu as déjà les miennes!) 🙂

    • Salut Justine!
      Je vais te dire merci mais préciser que la recette provient de la tête de Fanny qui tient le restaurant « The friendly kitchen » à Paris 😉 ! Quand même, je ne vais pas lui subtiliser ses lauriers hein!
      J’espère que ça plaira à tout le monde, mais je n’ai pas trop de doutes.
      Je déteste aussi les aubergines poêlées, et techniquement, c’est un légume qui ne se mange pas cru donc je n’ai pas confiance dans les cuissons trop rapides à la poêle 😉
      Merci pour ton message et pour ton entrain face au contenu du blog.
      C’est très gratifiant de voir autant de reconnaissance!

      • Bonsoir Délia!
        J’avais bien lu que la recette n’était pas de toi, en revanche le mérite de la porter à notre connaissance te revient 🙂
        C’était très bon mais je l’ai préféré tiède, à la préparation… C’est moins pâteux, plus crémeux. Je vais me faire quelques assiettes composées avec le reste que j’ai rapporté ! Encore merci pour tes publications 😁

        • Haha, parfait alors! Je ne voulais pas voler les lauriers 😉
          Je ne sais pas si elle est servie tiède au restaurant, mais compte-tenu de la patate douce, ça ne m’étonne pas du coup!
          J’adore aussi les assiettes composées, ça permet de passer une bonne partie de restes 😉

Commenter

En publiant ce commentaire, vous autorisez la collecte de vos informations (adresse e mail et IP) qui ne seront utilisés qu'à cette fin précise. Pour plus d'informations sur la collecte de données consultez mes mentions légales.