Desserts Vegan

Beignets bicolores glacés au chocolat

Le beignet est un sujet qu’on prend très au sérieux chez tata Délia, les vrais le savent! Alors cette année encore, c’est avez une recette tout aussi légère de beignets bi-goût que je vous accueille avec un petit décalage sur mardi gras.

Recette de beignets de deux couleurs

Comment faire des beignets bicolores?

Pour commencer, il vous faudra faire une pâte à beignets, donc une brioche. La mienne n’est pas trop collante, vous m’en serez reconnaissant.es quand j’aurai annoncé la suite.
Après ça, on va donc aromatiser cette pâte avec une poudre de notre choix : matcha, cacao, poudre de betterave, curcuma … Les possibilités sont assez larges, disons que je suis restée dans le plus basique parce que, très franchement, j’aurais fini par les manger toute seule si c’était trop étrange, doudou n’aimant rien.

Pour éviter de pétrir deux pâtes séparément, on va faire une seule pâte, la séparer en deux parties égales, et colorer seulement une moitié. Pour que la poudre s’incorpore bien à cette pâte déjà pétrie, on va ajouter un peu de liquide, juste pour faire une pâte avec la poudre. Préparez un peu de farine à côté pour vous éviter de rester collés au plan de travail!
Ensuite, à vous de choisir si vous voulez faire des zones très délimitées, ou au contraire du grand nawak comme moi.
Il existe en gros deux techniques :
– étaler la brioche en couches et les superposer puis rouler.
– Faire des boudins et les torsader pour obtenir des “swirls” de couleur.

Former les beignets

Comme j’ai le goût du risque et que c’est un peu mon job d’essayer des trucs pour vous, j’ai fait deux essais en partant sur la méthode des boudins.
Je les ai ensuite tranchés comme du saucisson, j’en ai boulé une partie et une autre est restée plate.
Bouler, c’est un geste de base en viennoiserie, ça permet de renforcer l’élasticité et la “force” des pâte levées, je vous conseille donc de vous entraîner à le faire.
A expliquer ce n’est pas forcément évident, il s’agit en gros de prendre la pâte dans le creux de sa main/ses deux mains, selon la taille, en faisant comme un crochet avec son pouce et le reste de la main. Le but est de faire rouler la pâte dans ce crochet, on va la sentir devenir de plus en plus résistante.
N’hésitez pas à regarder plusieurs vidéos et expérimenter.

Vous pouvez donc mélanger les deux couleurs, étaler de manière épaisse et détailler à l’emporte-pièce, comme on le ferait pour des grands beignets.
Il est également possible de faire un boudin, de détailler des petits beignets en tronçons et de les laisser tel quel (il seront alors plutôt plats et difficiles à fourrer, à réserver à une consommation comme des bugnes ou trempés dans une sauce chocolat).
Et vous pouvez aussi les bouler à la suite du détaillage en tronçons, solution que je trouve plus simple!

Beignets glacés au chocolat

Cuisson des beignets à l’huile

Pour cuire les beignets dans l’huile, on fait toujours attention de regarder à combien on peut chauffer au maximum l’huile dont on dispose pour la friture (même elles, ont leurs limites!).
J’ai cuit les miens à une température de 175°C sur ma friteuse, ca évite qu’ils dorent trop rapidement, ou qu’au contraire ils ne cuisent pas assez vite. Dans le deuxième cas, ils restent alors plus longtemps dans l’huile et je trouve qu’ils ont tendance à s’imbiber. J’aime le gras mais en garniture intérieure je préfère la pâte à tartiner!

Pensez bien à prévoir un ustensile pour retourner et récupérer vos beignets, la fameuse “araignée” qui clairement a changé ma vie d’amoureuse de la friture. Ca permet de retirer facilement le premier excédent de gras et de retourner facilement les trucs qui baignent.

Pour ce qui est de la cuisson, comme toujours, j’aime quand c’est bien doré. On peut les laisser cuire seulement de manière modérée, d’une teinte orange plus que brune. Et enfin, on les dépose sur un papier absorbant!

Beignets glaçage chocolat

Glacer des beignets avec du chocolat

Déjà, base, il faut les laisser refroidir totalement, sinon vous allez bien rigoler !
Ensuite, à moins d’avoir un bon chocolat de couverture, le chocolat à pâtisser du commerce est assez épais et pas franchement pratique pour glacer.
Mais grand dieu, pour fluidifier du chocolat, jamais d’eau. Le chocolat c’est du gras, et le gras ne se mélange pas avec l’eau.
On va donc utiliser de l’huile! Nul besoin d’aller chercher l’huile de noix de coco qui vient de loin, et qui n’a aucun intérêt ici. Prenez une huile neutre, désodorisée, qui fera tout aussi bien le boulot!

Faites fondre votre chocolat sans excès : un chocolat brûlé s’agglomère et perd toute fluidité, donc prenez garde.
Ensuite, ajoutez de l’huile très progressivement en vérifiant bien la texture, et quand c’est bien fluide (mais pas de l’eau non plus hein), faites un premier beignet pour vérifier.
Je vous conseille de mettre ça dans un verre plutôt qu’un bol, c’est plus étroit, ça vous évitera de devoir faire fondre 800 grammes de chocolat pour avoir de la hauteur!
Enfin, j’ai fait refroidir en express au congélateur l’espace de 5-10 min pour que ça prenne vite pour mes photos.
Logiquement si le chocolat était à bonne température au moment de glacer (vous pouvez trouver des tas d’informations sur le tempérage du chocolat chez ma copine Encore un Gâteau), ça durcit quand même à température ambiante, ça ne blanchit pas non plus. Mais au pire, vous savez quoi? Vous allez pas les laisser traîner longtemps vos beignets.


Petits beignets vegan

Cette recette est une amélioration de ma recette de donuts, ils sont un peu plus moelleux. A la sortie de la friteuse ils sont vraiment divins : croustillants dehors, moelleux dedans.
Ils sont très peu sucrés, une fois glacés, je les trouve absolument parfaits, surtout avec le pralin dessus.
Vous pouvez évidemment ajouter une dose gourmande avec un peu de pâte à tartiner dedans, ou même de la ganache.

Pour une version plus fruitée, vous pouvez opter pour un curd ou de la confiture, avec un glaçage de chocolat blanc.

Vous obtiendrez des beignets bien gourmands, avec une couche bien croquante pour contraster avec leur coeur moelleux. Et toujours avec le goût de reviens-y de la friture, évidemment.

Glacer ses beignets avec du chocolat

Beignets bicolores au cacao et glacés au chocolat

Des beignets avec deux couleurs, frits à l'huile : une partie de la pâte est aromatisée au cacao et l'autre nature. Les beignets sont ensuite glacés au chocolat, et peuvent être fourrés.
Temps de préparation1 h
Temps de cuisson5 min
Type de plat: Dessert
Cuisine: Française
Portions: 20 petits beignets

Ingrédients

  • 40 g margarine à + de 60% de mg
  • 170 ml lait végétal ici soja
  • 40 g sucre en poudre
  • 1 c. à soupe arôme vanille
  • 340 g farine de blé t45 ou 55
  • 7 g levure sèche
  • 1/4 c. à café sel
  • 50 g yaourt
  • 10 g cacao en poudre

Instructions

  • Pesez le lait végétal, et dans un petit bol, mettez la levure sèche. Prélevez une partie du lait, que vous ferez tiédir (pas chauffer trop fort) et que vous mettrez dans le bol avec la levure. Laissez poser une dizaine de minutes, le temps que la préparation se mette à buller. S'il ne se passe rien, votre levure est surement morte : inutile de gâcher de la farine, arrêtez-vous là si vous n'avez pas d'autre levure!
  • Dans un saladier ou le bol de votre batteur, pesez d'abord le sucre et le sel, puis la farine, l'arôme vanille, le yaourt, et enfin, ajoutez la levure que vous aurez réveillé de son sommeil, puis le lait végétal, mais aussi la margarine fondue.
  • Pétrissez pendant une dizaine de minutes, jusqu'à obtenir une pâte bien souple, qui rebondit sous le doigt, et qui se décolle des parois de votre saladier/de votre plan de travail.
  • Divisez la pâte en deux, et ajoutez dans une des deux le cacao en poudre dilué dans un peu de lait végétal (environ 20 g) ; vous allez obtenir une pâte. N'hésitez pas à bien fariner pour incorporer, et surtout, pétrissez bien.
  • Mettez vos deux pâtes à pousser dans un endroit chaud (moi j'utilise le dessus de mon poêle, mais veillez à ce que ce ne soit pas non plus trop chaud, ça pourrait cuire les levures!), jusqu'à ce qu'elles doublent de volume.
  • Chassez l'air d'une bon coup de poing : l'idée est de faire revenir la pâte à son état initial.
  • Ensuite, selon la technique choisie, farinez le plan de travail, et réalisez des boudins de chaque couleur. Ici j'ai divisé chaque couleur en deux, et fait deux torsades bicolores, puis de nouveau roulées sur elles-mêmes. L'idées est d'obtenir un mélange de couleur esthétique.
  • Ensuite, quand vous aurez obtenu un gros boudin homogène, coupez des tranches de pâte. J'ai pensé ces beignets comme des petits bouchées. On peut aussi tout simplement étaler la pâte sur une bonne épaisseur comme pour ces beignets.
  • Ensuite, au choix : soit vous souhaitez les garnir ensuite, et dans ce cas, boulez-les. Soit vous souhaitez les manger juste sucrés ou trempés dans une sauce chocolat, et vous les laissez en tranches. Quoi qu'il arrive, laissez pousser une petite heure pour qu'ils prennent du volume.
  • Faites alors chauffer votre friteuse, à 175°C maximum. Pour contrôler la température, commencez par un beignet (c'est mieux que de louper toute une fournée!) : ils doivent frétiller mais pas totalement brûler en 1 minute. La cuisson doit cependant être assez vive pour éviter au beignet de traîner trop longtemps dans l'huile ! A vous de trouver le juste milieu.
  • Au cours de la cuisson, pensez bien à retourner les beignets pour qu'ils cuisent des deux côtés. Déposez ensuite sur un papier absorbant.
  • Pour les sucrer : saupoudrez de sucre dans un saladier et remuez jusqu'à ce qu'ils soient recouverts.
    Pour les glacer au chocolat : faites fondre une bonne quantité de chocolat (au moins 350g pour toute la tournée) sans trop le chauffer pour éviter de le brûler, puis ajoutez de l'huile végétale pour le fluidifier. Réalisez cet ajout progressivement le but étant d'avoir un chocolat plus facile à utiliser. L'huile en question n'a pas d'importance, nul besoin d'utiliser l'huile de coco ici, prenez une huile locale, c'est mieux! Ensuite, trempez vos beignets (refroidis ou du moins bien tiédis) dedans, déposez-les sur une feuille de papier sulfurisé par exemple, et laissez figer. Vous pouvez utiliser un passage au frais pour accélérer. Pour plus de gourmandise, j'ai ajouté des grains de pralin.
    Pour les fourrer : le plus simple est d'utiliser une poche à douilles et de les garnir de ce qui vous plaira!

Commenter

Evaluation de la recette




En publiant ce commentaire, vous autorisez la collecte de vos informations (adresse e mail et IP) qui ne seront utilisés qu'à cette fin précise. Pour plus d'informations sur la collecte de données consultez mes mentions légales.