Go Back

Curry aux pois chiches et aux blettes

Temps de préparation15 min
Temps de cuisson15 min
Temps total30 min
Type de plat: Plat principal
Portions: 2 personnes

Ingrédients

  • 1 grosse pomme de terre cuite
  • 250 g pois chiches cuits
  • 4-5 feuilles de blettes
  • 2 c. à café concentré de tomates
  • 2 c. à café ghee (beurre clarifié, on en trouve en magasin bio)
  • 1/2 c. à café cumin moulu
  • 1/2 c. à café coriandre moulue
  • 1 c. à café bombée pâte de curry (bien regarder les ingrédients en quête de crevettes)
  • 2 c. à café farine
  • 1 boîte lait de coco
  • 230 ml eau
  • 1/2 c. à café sel
  • 1 gousse cardamone
  • 1 petit bouquet coriandre fraîche

Instructions

  • Dans une casserole qui n’accroche pas (essayez pas, je l’ai fait pour vous, une casserole ikea à la poubelle haha), mettez vos ghee à fondre, puis ajoutez les épices et faites les revenir à feux vif. Le but est de développer les arômes puissants et toastés! Nul besoin que ça dure des heures.
  • Ajoutez la farine, puis, laissez chauffer pour obtenir ce qu’on appelle un « roux ». C’est la même chose que quand on fait une béchamelle, sauf que là, on laisse colorer légèrement en remuant pour éviter que ça ne brûle dans le fond de la casserole.
  • Ajoutez alors le lait de coco et l’eau, comme on déglacerait en cuisine française avec du pinard ou de la crème liquide, et ajoutez le reste des ingrédients (détaillez les feuilles de blettes en petits tronçons pour la partie blanche, et grossièrement déchiré pour les feuilles), sauf la coriandre.
    Cuisez pendant une dizaine de minutes, à couvert, pour bien imprégner tous les arômes et ramollir les blettes, à feu moyen.
    Après ce temps et si vos blettes sont tendres, retirez le couvercle et laissez épaissir ; il doit rester du liquide, mais la sauce doit devenir plus épaisse et consistante.
    Si d’aventure votre verdure fait de la résistance, n’hésitez pas à ajouter un peu d’eau et prolonger la cuisson en couvrant de nouveau.
  • Servez le curry, avec de la coriandre fraîche, éventuellement des nans, et du riz.
  • KIFFEZ BIEN.

Notes

Pour éviter de perdre votre concentré de tomate, soit vous prévoyez d’en utiliser dans les jours suivants et recouvre la surface d’huile, qui protégera du rancissement, soit vous congelez ça en portions. Pour ma part, j’ai fait des petites cuillères, que j’ai congelé sur une feuille de papier sulfurisé et que j’ai rangé dans une petite boîte.
Comme ça, on ne risque pas d’en envoyer la moitié à la poubelle 😉