Desserts Sans gluten Vegan

Cerises au sirop à la vanille

Aujourd’hui nous entrons dans une ère nouvelle : l’ère de la mise en bocaux! Vous me direz, rien de nouveau sous le soleil dans le fait de faire ses cerises au sirop maison, mais plus le temps passe, et plus ces savoir se perdent, dans le manque de temps ou de place de stockage. Ou même tout simplement dans la facilité à trouver ces produits, même frais, en plein hiver.

J’en parlais sur mon instagram, je trouve que faire son jardin et ses bocaux, c’est se reconnecter instantanément au rythme des saisons. Quand on voit l’arbre crouler sous 100 kg de cerises, on ne se dit pas « je viendrai en cueillir cet hiver » mais on se demande « comment faire pour en perdre le moins possible? ».

Pour l’anecdote, c’était ma première année dans la maison, j’ai donc surveillé de près le cerisier. Pendant une dizaine de jours, je venais picorer des cerises, pourtant jaunes, mais délicieuses.
J’ai fini parme résoudre à demander l’avis de quelques spécialistes sur les pages de jardinage : Des Napoléon!
J’avais donc hérité d’un cerisier qui m’offre des cerises à chair jaune. Que j’ai donc failli laisser perdre sur l’arbre en pensant qu’elle n’étaient pas mûres ;)!

Comment mettre des fruits en bocaux?

J’ai toujours eu une frousse bleue des bocaux, à cause du botulisme. C’est une maladie rare, qui ne se manifeste par aucun signe visible dans les aliments, potentiellement mortelle, et qui peut se retrouver dans les bocaux mal confectionnés.
Alors autant vous dire, j’ai longuement planché sur le sujet : le botulisme intervient dans les cas d’une très mauvaise hygiène.
Les règles élémentaires d’hygiène comme nettoyer correctement les légumes et fruits, stériliser ses bocaux, vérifier l’état des joints de conservation et mettre à stériliser pendant le temps nécessaire une fois pleins, vous prémuniront de tout souci.

Préparer ses fruits

Comme pour toute conservation, on ne choisit que les plus jolis fruits, à bonne maturité mais pas à l’excès. Pas question de balancer dans ses bocaux les cerises à moitié véreuses ou les fruits qui commencent à fermenter cueillis il y a 3 jours : plus vite on transforme après la cueillette et mieux c’est!
Bien sûr, le mieux est d’éviter les fruits ayant été traités. Sinon on met aussi du pesticide en bocal.
On rince donc bien ses cerises à l’eau claire (qu’on pourra récupérer pour l’arrosage du jardin ;)!), puis on les sèche sur un torchon.

Préparer les bocaux

Pour les fruits au sirop, le mieux est d’utiliser des bocaux avec une rondelle en caoutchouc. On peut facilement contrôler la stérilisation.
Tout d’abord, on nettoie ses bocaux avec de l’eau savonneuse pour qu’ils soient bien propres visuellement.
Ensuite, dans un faitout ou un stérilisateur, on stérilise dans l’eau bouillante pendant 10 minutes les joints et les bocaux.
On dépose le tout, tête en bas, sur un torchon bien propre, qu’on peut même repasser juste avant de tout déposer dessus, pour éliminer tout risque de germe!

Faire ses bocaux au sirop

Une fois les cerises lavées et les bocaux prêts à nous accueuillir, on blanchit les cerises dans l’eau pendant une minutes.
Dès qu’elles ont reçu ce traitement, on les sort de l’eau avec une écumoire puis on les dépose directement dans les bocaux.
N’hésitez pas à être généreux en quantité de cerises, j’ai fait une première fournée de bocaux où il s’es avéré que je n’avais que la moitié du bocal remplie!
Je vous conseille d’ajouter les rondelles caoutchouc à ce moment là car c’est beaucoup plus difficile ensuite, une fois que le sirop est dans les bocaux 😉 !
Préparez alors votre sirop en faisant bouillir l’eau avec le sucre, et les épices. Ces dernière ne sont pas obligatoires, mais elles donnent une saveur vraiment non négligeables aux cerises!
Versez pour recouvrir les cerises, sans dépassez la zone de remplissage maximum reccomandée par vos bocaux (matérialisée en général par un trait, sinon à 2 cm max du bord).
Refermez les bocaux avec le crochet, et mettez à stériliser pendant 30 minutes.
Laissez-les totalement refroidir dans le stérilisateur, puis testez chaque bocal : en retirant le clapet métallique, les bocaux ne doivent pas s’ouvrir ! Laissez-les tel quel pour les conserver, au frais et à l’abris de la lumière, pendant, en théorie un an.
Mais bon, je vous dis ça, j’ai mangé des haricots de 2017 chez la mamie de doudou il y a une semaine, et je suis toujours là.

Autant vous le dire, les bocaux, ça se mérite, mais quel bonheur de manger ses propres cerises au sirop en hiver!
Pour ceux qui souhaiteraient se lancer dans l’aventure de la conservation, je vous conseille la lecture de l’ouvrage « Conserver ses fruits et légumes frais » aux éditions Ulmer. Même si il aurait pu gagner à avoir plus de recettes pour chaque variété, il explique bien les mesures d’hygiène et procédures à suivre.
Vous pouvez également retrouver un max d’informations sur le site le parfait.

Je n’ai pas pu sauver beaucoup de cerises compte tenu du peu de temps que j’ai eu pour les traiter et du passage de ma maman dans la région à ce moment là.
Mais j’ai quand même congelé plusieurs kilos! L’année prochaine, je serai plus prête que jamais quand je tomberai sur mes 3 cerises (il semblerait que les fruitiers ne donnent qu’une année sur deux, je pense clairement que nous étions dans la bonne année, enfin j’espère!).

Pour ceux qui sont encore là et qui se disent peut-être que les cerises au sirop c’est bof, je vous assure que cette recette de cerises au sirop à la vanille est incroyable de saveurs. Ouvrez-en un bocal en dessert, personne ne vous refusera une deuxième écuelle!

Cerises au sirop léger
Temps de préparation
15 min
Temps de cuisson
30 min
 
Type de plat: Dessert
Cuisine: Française
Keyword: bocaux, cerises
Portions: 5 bocaux 1/2 litre
Ingrédients
  • Cerises
  • 1 litre eau
  • 250 g sucre en poudre
  • 1 gousse de vanille ou cannelle
Instructions
  1. Préparez les bocaux : nettoyez-les avec de l'eau savonneuse. Stérilisez-les ensuite pendant dix minutes, avec leurs caoutchoucs. Une fois le traitement terminé, déposez-les sur un chiffon propre, tête vers le bas pour que l'eau s'écoule.

  2. Equeuttez et rincez les cerises, puis ébouillantez-les pendant 30 secondes.

  3. Mettez les cerises dans les bocaux stérilisés en les serrant bien sans pour autant les abîmer.

  4. Préparer un sirop, avec un litre d'eau et 250 g de sucre. Je n'ai volontairement pas mis la quantité de cerises car ça dépend aussi pas mal de la taille de vos cerises : plus elles sont grosses et moins on arrive à en empiler. Portez à ébullition, avec ou sans épices.

  5. Remplissez les bocaux de cerises en versant le sirop, jusqu'au dessus du niveau des cerises mais en respectant le remplissage maximum de vos bocaux (souvent matérialisé par un trait).

  6. Fermez les bocaux avec la rondelle caoutchouc et stérilisez pendant 30 minutes. L'ouvrage des éditions ulmer conseille une double stérilisation : 20 minutes, total refroidissement, puis 30 minutes, complet refroidissement.

  7. Vérifiez ensuite, moment fatidique, que la stérilisation a bien eu lieu : ouvrez la gachette métallique et essayez de soulever les couvercles : s'ils résistent, ils sont bien stérilisés! Autrement, vous avez loupé un truc, et vous devez les manger rapidement 🙂

  8. Les bocaux se conservent un an, à l'abri de la lumière. Veillez à bien vérifier l'intégrité de vos bocaux à l'ouverture (qu'ils soient encore bien scellés), et régalez-vous!

J’ai essayé de faire au plus vite pour partager cette recette, je me suis dit que finalement vous pourriez bien mettre d’autres fruits en bocaux comme les abricots, les pêches, et plus tard, les poires.
Ces petits souvenirs d’été feront des parfaites madeleines de proust à manger l’hiver, avec une boule de glace (team glaces toute l’année), du yaourt végétal ou tout seul.
Ils pourront aussi être glissés dans des paniers de noël, pour faire de jolis cadeaux gourmands bien anticipés 😉 !

A bientôt, pour la suite des aventures saveur cerise.

Délia ♥

Commenter

En publiant ce commentaire, vous autorisez la collecte de vos informations (adresse e mail et IP) qui ne seront utilisés qu'à cette fin précise. Pour plus d'informations sur la collecte de données consultez mes mentions légales.