Bonnes adresses

L’épicerie ordinaire : des produits ordinaires et indispensables

Post réalisé pour L’épicerie ordinaire

Je vous ai d’ores et déjà parlé de Landmade pour vous expliquer leur démarche, L’épicerie ordinaire est la petite soeur de Landmade, et suit la même logique, j’ai aujourd’hui pour mission de vous parler de leur travail de sélection à travers un chouette plateau apéritif, et une recette rapide de bruschetta. Et aussi visiblement de vous parler de ma nouvelle sauce tomate préférée.

L’épicerie ordinaire, un site proposant des basiques culinaires de qualité

Internet est un vaste monde plus ou moins homogène concernant l’offre de produits alimentaires. La qualité est elle aussi variable, même sur un même site internet.
Quand on arrive sur l’épicerie ordinaire, à priori, rien de singulier, on se dit qu’on a une selection de produits basiques, simples, presque un peu trop simples.

Mais la vraie philosophie et force du site, c’est de proposer des produits qui ont été rigoureusement choisis, goûtés, ajoutés un à un au catalogue, pour leurs qualités sur les procédés de fabrication, pour le soin apporté au goût.
C’est un éloge de la lenteur et du moins mais mieux, une invitation à rendre de la noblesse à ces produits qu’on ne regarde plus avec envie.
On est habitué.e.s à l’opulence et à un choix démesuré quand on arrive dans un rayonnage, physique ou en ligne. Mais en réalité a t’on vraiment besoin de 20 références de sauce tomate quand la meilleure est là ? Est-ce qu’on a besoin d’encore faire un choix quand quelqu’un l’a déjà fait pour nous ?

L’idée de ce concept c’est de remettre ces produits de base qu’on considère assez peu au centre de notre attention, des produits simples, avec de bons ingrédients, réalisés artisanalement, en France ou ailleurs selon l’expertise.
J’ai aussi beaucoup aimé la philosophie mise en avant par le site lui-même de valoriser, par le côté habituel de ces produits des rituels familiaux en devenir, et la création d’un fond de placard à provisions. J’ai moi-même un petit faible pour l’idée d’une réserve sécurisante de produits peu périssables que j’adore et qui sont là pour me donner de l’amour dans mon assiette.

Produits pour l'apéritif épicerie ordinaire

Priorité au savoir-faire

Un autre point fort de la boutique est de valoriser la compétence. On peut facilement mixer des tomates et ajouter de l’huile et des herbes dedans, mais il est tout de suite beaucoup moins facile de préparer une sauce tomate bien épaisse et riche en huile, aux saveurs sucrées et mûres, qui se suffit totalement à elle-même.
Ici, on se doute bien que les italiens ont quelques années d’avance en préparation des produits à base d’olive et de tomates. Si les italiens le font mieux, alors achetons aux italiens qui ont les bonnes tomates et les bonnes marmites : cette logique se retrouvait d’ailleurs déjà sur Landmade.

La recherche de l’excellence passe par s’entourer de producteurs et artisans, et proposer un respect de leurs prix et rythmes de production. J’aime cette idée là, de devoir attendre pour retrouver un produit. C’est toute la saisonnalité qu’on retrouve aussi quand on fait soi-même ses conserves et qu’on mange de saison : en fin d’hiver, on manque de bocaux de tomates et de confitures. Et on a hâte de remanger ces produits, en frais ou en conserve, parce qu’on leur a donné de la valeur, parce qu’ils ont acquis une certaine rareté.

Vin Beaujolais village

Petit aparté : tous les produits ne sont pas vegan (le vin présenté n’utilise pas de procédé non vegan, ça par contre j’ai demandé) , je vous encourage donc à vérifier la composition avant de les glisser dans vos paniers 🙂
De même, par choix ou par économie, les produits ne sont pas tous biologiques, vous avez des descriptifs précis pour comprendre les arguments des marques et les pourquoi du comment. A vous ensuite de faire vos propres arbitrages et votre sélection, en connaissance de cause.

Les produits

Je remercie L’épicerie ordinaire qui en plus de rémunérer cet article, m’a envoyé une belle sélection de produits.
Je vous en présente quelques uns

La sauce tomate au basilic

Déjà, quand on ouvre le pot, on voit qu’il y a de l’huile d’olive : une belle couche, limpide, jaune, fruitée, qui cache la sauce en dessous.
Le goût de cette sauce tomate est juste absolument dingue : c’est une saveur de la vraie bonne sauce tomate, pas d’acidité, pas d’aspect flotteux. C’est épais, ça me fait penser aux astuces des mamies qui disent que la sauce est prête quand la cuillère tient debout toute seule.
Doudou m’a dit « non mais c’est bon, c’est la meilleure sauce tomate, tu l’as achetée où ? ». Servie très simplement avec des courgettes ou des pâtes, c’est rempli de soleil, c’est savoureux, bien assaisonné. Mon énorme coup de cœur de cette sélection.

Les tartinables : crème ail et artichaut, et tapenade

Je suis friande d’olives et d’artichauts, mais il est vrai qu’on a vite fait de tomber sur des tapenades pas bonnes, des crèmes d’artichauts fades. Là encore, on sent l’expertise : la crème d’artichauts est douce, bien huilée, crémeuse, et surtout, l’ail dedans a une saveur fumée. Le diable se cache dans les détails et là, c’est du haut niveau.
Les tapenades sont délicieuses aussi, très parfumées : les olives n’y sont pas pour rien.

Les olives

Crash testeur doudou m’a dit « mais c’est tes olives habituelles ? Elles sont bonnes ! » doudou, mai 2022, qui déteste les olives.
Avis aux personnes qui sont sensibles à ça, elles sont bien salées (nous on aime bien), outre leur goût absolument incroyable. Les noires sont de toutes petites olives qui ont leur noyau et fiouuu la claque : un goût délicieux, pas d’amertume, elles sont juste parfaites.

L’huile d’olive

Je cuisine exclusivement ou presque à l’huile d’olive : par habitude -merci maman- et par goût. Mais je suis un peu reloue car même pour cuisiner j’achète de l’huile d’olive bio de bonne qualité car je ne vois pas l’intérêt de manger de l’huile d’olive qui n’a pas de goût.
Ici, je vous encourage à la considérer comme une huile d’assaisonnement ou de touche de dernière minute car elle est vraiment bien parfumée.
Il s’agit d’une huile française, assemblage de plusieurs variétés d’olives, qui est issue d’un procédé d’extraction puis de maturation lent.
Elle n’est malheureusement pas déclarable en bio du fait de la proximité avec des amandiers qui sont eux, traités.

Les amandes au thym

Des amandes françaises, ce qui est assez rare pour être souligné : les amandiers poussent en France même si ce n’est pas forcément l’endroit le plus réputé pour cette culture. En quantité, on reste sur quelque chose d’anecdotique, et on peut dire, un peu luxueux (notamment au regarde de son prix).
Même si je les ai trouvées bonnes, entre le facteur financier et l’absence de certification bio, ce n’est pas un produit que je pourrais acheter de nouveau.

Le vin des Pas d’ici

Quand je te dis Beaujolais, tu penses au tapage incroyable qui est fait quand le beaujolais nouveau sort chaque année, et au fait que tout le monde confirme année après année que c’est de la piquette. Bonne nouvelle : le Beaujolais n’est pas forcément nouveau !
L’histoire des Pas d’ici, c’est un vignoble qui cherchait repreneurs mais aurait eu du mal à trouver, et d’une histoire entre copains qui font du vin, chacun se déplaçant aux moments importants de la vie des vignes : d’où le nom.
C’est un vin léger avec une jolie couleur grenat, des notes de fruits rouges surtout au nez, qui se boit très facilement. En bouche c’est un vin harmonieux et équilibré. Même si on parle souvent d’accord mets-vin, nous l’avons bu et apprécié en apéritif.

Enfin, je voudrais dire que la boutique référence la meilleur purée de noisettes goûtée jusqu’ici qui est la Damiano et que j’ai découverte récemment et bien trop tardivement. Si vous la croisez, donnez-lui une chance, même si vous ne voudrez plus jamais en manger une autre : son goût de praliné non sucré est indécent !

Apéritif estival

Les bruschettas à la tomate, recette facile pour un apéritif gourmand

La bruschetta est une petite tartine italienne : on reste dans la thématique des très bons produits reçus pour une entrée, un plat léger, un apéritif.

Pour commencer, il vous faut du pain. De préférence, choisissez un pain à la mie pas trop alvéolée, car déposer de la sauce tomate sur des trous, c’est peu commode.
Faites en sorte aussi de sélectionner un pain ni trop grand, ni trop petit : ici j’ai pris une ciabatta (on reste dans en Italie).
On tranche ensuite notre pain en fines tranches, et on badigeonne d’huile : je trouve ça plus facile de mettre un peu d’huile sur la plaque et de les tremper dedans, et de les laisser tête vers la plaque. On cuit au four pour colorer le pain, puis on gratte chaque tartine avec une gousse d’ail pour relever un peu.
Ensuite, on dépose la sauce peu de temps avant de déguster (sinon on perd le croustillant) et on se régale.
Pour varier le contenu, j’ai déposé des olives, et une petite feuille de basilic. On peut évidemment utiliser toutes les tartinades que l’on veut sur ce principe.

A déguster avec un verre (avec ou sans alcool, mais toujours avec modération) !

Bruschetta à la sauce tomate


6 Commentaires

  • Bonjour Vanessa,
    Quelle belle mise en avant de l’Épicerie Ordinaire !
    J’y passe une ou deux commandes par an pour faire le plein de gourmandises à (m’) offrir.
    Nous aimons particulièrement leur crème d’olives pimentée, leur pesto de basilic et leurs confitures que j’achète systématiquement désormais.
    Et puis je profite aussi de chaque commande pour découvrir un ou deux nouveaux produits – dernièrement j’ai pris le curcuma de La Plantation (j’avais trouvé le poivre noir de cette même marque très parfumé) qu’il me tarde de goûter.
    Et tu me donnes envie de goûter leur sauce tomate au basilic !
    Comme avec les produits Landmade, j’apprécie la qualité des produits et les efforts qui sont faits en amont pour sélectionner la crème de la crème !

    • Coucou Natasha !
      Je sens qu’on va finir par faire pareil, alors même que je ne suis absolument pas habituée à commander sur internet 😉
      Comme toi je trouve vraiment ce côté pré sélection pour ne nous offrir que le meilleur. Parce que c’est effectivement et objectivement des produits avec des qualités indiscutables !
      Je suis intriguée par les confitures, j’en mange peu mais quand elles sont bonnes, j’adore ça dans un yaourt !
      Et comme toi je pense que je ferai aussi une petite commande de produits mystère à découvrir. Histoire de !

  • Maintenant que j’ai goûté à certains de ces fabuleux produits, je peux confirmer que c’est absolument délicieux. On sent vraiment la grande qualité de aliments et le ratio huile / reste des ingrédients est formidable !
    La crème d’artichauts, tout un poème <3

    • Je suis ravie que tu abondes en ce sens : ceci étant à partir du moment où cette marque a fait manger des olives à doudou, j’étais certaine de mon coup haha.
      On l’a finie sur des spaghettis à la tomate avec des olives, c’était le feu. Je sens que maintenant que j’ai mis la barre si haut, je vais avoir du mal à vous filer n’importe quelle tartinade !!

Commenter

En publiant ce commentaire, vous autorisez la collecte de vos informations (adresse e mail et IP) qui ne seront utilisés qu'à cette fin précise. Pour plus d'informations sur la collecte de données consultez mes mentions légales.