Desserts

Kouglof aux raisins et au rhum

Jusqu’ici j’ai goutté toutes sortes de kouglofs. Des compactes, des presque ramollis par le sirop, des tendres, des aérés.
Evidemment je les aime tous. Difficile de résister à ces sortes de brioches garnies de mille et unes merveilles allant du plus simple raisin secs avec amandes, au plus farfelu aux agrumes confits et pépites de chocolat.
J’ai longtemps voulu en réaliser un à la maison, mais je n’avais pas le moule adapté. J’ai du coup sauté sur l’occasion quand j’ai pu me procurer un moule à bundt cake/kouglof.
Si je ne suis habituellement pas perturbée par la forme des choses, ce serait comme faire des éclairs en forme de choux : ce ne serait plus des éclairs mais des choux. Du coup un kouglof sans sa forme, c’est une brioche aux raisins. Voilà.
D’ailleurs, niveau définition, le kouglof peut porter plus ou moins 50 orthographes différentes (un peu comme les prénoms et noms, tu peux pas trop te tromper tellement y’en a des farfelues), et est une spécialité aslacienne, autrichienne et allemande.
A la base c’est surtout un gâteau de fête, mais pourquoi s’en priver le reste de l’année, j’suis bien sûr qu’un kouglof garni de fraises doit être tout à fait excellent ;)!
Même si ici on parlera plutôt de la version traditionnelle du kouglof aux raisins et rhum!

Kouglof aux raisins et au rhum

Ce kouglof est simple à réaliser, il a juste besoin qu’on le laisse pousser tranquillement.
J’ai choisi d’aromatiser mes raisins au rhum. C’est comme ça qu’on faisait chez mon premier patron avec les raisins des pains aux raisins.
Ca a tendance à rendre le kouglof moins résistant au vieillissement, puisque l’alcool fermente ensuite dans la brioche. Si votre but est de le conserver plusieurs jours, évitez donc de les faire gorger de rhum, ça vous évitera bien des surprises en croquant dans votre brioche toute fermentée.
Si vous disposez de petits moules, les kouglofs feront de parfaits petits cadeaux, à entourrer d’un joli ruban!

Le secret de cette spécialité réside bien évidemment dans son « sirop bostock », un sirop aromatisé à la fleur d’oranger et à l’amande.
Au travail, quand on le fait délicatement chauffer et qu’il atteint une température élevée, son odeur est tout simplement divine, et me donnerait la dalle même en pleine gastro.

Recette de kouglof aux raisins

Recette de kouglof aux raisins et au rhum
Temps de préparation
30 min
Temps de cuisson
1 h
Pousse
2 h
Temps total
1 h 30 min
 
Type de plat: Viennoiserie
Portions: 1 gros kouglof
Ingrédients
Le kouglof
  • 500 g farine T45
  • 75 g sucre en poudre
  • 1 pincée sel
  • 150 g beurre
  • 2 oeufs entiers
  • 20 cl lait tiède
  • 25 g levure de boulanger fraîche
  • 75 g raisins secs
  • 10 cl rhum ambré
  • Quelques amandes mondées
  • 30 g sucre glace (facultatif, pour saupoudrer)
Le sirop pour le kouglof
  • 100 g sucre en poudre
  • 30 g eau
  • 4 c. à soupe fleur d'oranger
  • 2 c. à soupe poudre d'amandes
  • QS arôme amande amère Facultatif
Instructions
Préparation du kouglof aux raisins
  1. Mettez vos raisins secs à gonfler dans votre rhum.

  2. Dans un petit bol, mettez ensemble la levure, la moitié du lait tiédi (pas chaud, tiède, sinon ça tue les levures) et une cuillère de farine et laissez reposer quelques minutes.

  3. Pendant ce temps, mettre dans votre cuve la farine, le sel, le sucre, les oeufs et le reste du lait. Pétrir puis ajouter le beurre, et enfin, le levain.

    Bien pétrir, jusqu’à ce que la pâte se décolle des bords de la cuve et soit bien souple. En général, je contrôle en posant mon doigt dessus : ça ne doit pas coller et votre trace de doigt doit disparaître, comme si ça rebondissait! Ajoutez alors les raisins bien égouttés et pétrissez juste ce qu’il faut pour les incorporer!

  4. Dans un endroit chaud/tiède (pas loin d’un chauffage ou dans votre four réglé au minimum), faites pousser votre kouglof une petite heure. Il doit avoir bien gonflé, comme s’il attendait un bébé kouglof!

  5.  Afin de le faire revenir à son état initial, farinez un plan de travail et chassez le gaz avec vos paumes. Façonnez votre kouglof avec amour et placez le dans le moule en forme de kouglof. Traditionnellement (un vrai moule à kouglof en terre cuite et avec une vraie forme de kouglof), on beurre généreusement et on dépose des amandes mondées au sommet des canelures.

  6. Laissez encore une heure pousser dans le moule jusqu’au bord (voire plus, un kouglof c’est pas pressé, paraît que c’est meilleur quand on attend) puis cuisez dans un four à 200°C pendant une heure environ, jusqu’à ce qu’il soit bien doré.

    De toute façon vous pouvez contrôler sa cuisson car son derrière est à l’air.

Préparation du sirop à kouglof
  1. Faites bouillir le sucre et l’eau. Quand le tout arrive à belle ébullition, retirer du feu et ajouter les arômes et la poudre d’amandes. Remuez pour bien tout incorporer.

  2. Comme on ne produit pas du kouglof en quantité astronomique, on va ici faire couler plusieurs fois le sirop sur le kouglof, le mieux est donc d’avoir une petite grille et de récupérer le sirop dans une écuelle!

    Traditionnellement on trempe entièrement le kouglof encore chaud/tiède dans le sirop pour qu’il soit bien imbibé de cet affreusement aromatique sirop.

    Laissez bien imbiber puis sécher, et saupoudrez de sucre glace à l’aide d’un chinois fin.

 Kouglof traditionnelKouglof au siropComment faire un kouglof ?

Servez de belles parts gourmandes à souhaits, et n’hésitez pas à varier les plaisirs de cette recette en y ajoutant des fruits confits, secs, votre salade verte, des fèves, vos épluchures de carottes, et tout ce qui vous fera plaisir!
 

Bonne fin de dimanche les coupaings.

Bisous doux.

Délia ♥ proffaneuse de la tradition du kouglof

 

8 Commentaires

Commenter

En publiant ce commentaire, vous autorisez la collecte de vos informations (adresse e mail et IP) qui ne seront utilisés qu'à cette fin précise. Pour plus d'informations sur la collecte de données consultez mes mentions légales.