Recettes salées Vegan

La brandade vegan aux haricots blancs

Au fond de mon code génétique, se niche un morceau de Portugal. Ma maman m’a donné ça, ma mamie et mon papi aussi (et donc je vais pas te faire tout l’arbre généalogique mais t’as compris l’idée).
Du coup j’ai eu droit à plein de trucs à base de morue étant plus jeune, dont la brandade (mais aussi les excellentes croquettes de morue de ma mamie même si parfois tu risquais un peu ta vie avec les arrêtes oubliées en pensant que c’était que du mou dedans).
La cuisine portugaise est vraiment une sacrée pépite je vous conseille d’y jeter un coup d’oeil rien que pour déguster un pasteis de Belem ces petits flans portugais au secret bien gardé qui sont aussi addictifs que délicieux. C’est une cuisine pleine de soleil, de légumes et qui se rapproche des autres cuisines à tendance méditerranéennes.
Bon, évidemment, comme pour la gastronomie française, bon courage pour les végétariens, c’est plutôt la fête à la barbaque (notamment le cochon où tout est consommé, c’est certainement un portugais qui a dit un jour « tout est bon dans le cochon ») et au poisson mais comme toujours, on peut essayer de végétaliser les choses pour s’amuser et retrouver des plats qui nous ont marqué quand on était petits. … Ou tout simplement faire évoluer la cuisine et la diversifier 😉 !
Alors on dit la bienvenue à la brandade vegan aux algues!

Brandade vegan aux algues

La brandade c’est un peu comme de la purée, avec de la morue dedans. Moi ça me faisait penser à de l’aligot de morue (mais quand même moins bon, parce que l’aligot … c’est l’aligot quoi). C’est fondant, mais on sent un peu la fibre du poisson dedans, donc ça donne une texture un peu spéciale et c’est surtout ça que je trouvais caractéristique dans ce plat.
Je me suis dit que les haricots blancs donneraient bien le change. Et puis que mes algues du pêcheur donneraient ce goût de la mer qui est un peu inratable avec la morue qui doit être le poisson le plus marin de l’univers avec son odeur vraiment très forte.Brandade sans poisson

Dans la plus simple des recettes traditionnelles, on fait de la purée avec la patate, on écrabouille et on ajoute la morue, de l’huile d’olive et ail, persil et poivre, puis on passe au four en laissant gratiner le dessus.
Bien évidemment ici j’ai tout écrabouillé ensemble et j’ai bien assaisonné et passé au four.
Ca donne un plat qu’on mange volontiers avec une salade vinaigrée, au petit goût océan !
Alors enfile ton ciré jaune, visse donc sur le haut de ton crâne ton chapeau de pêcheur et sors les filets, on part cueillir des patates (avoue la chute était recherchée hein) !

mélange du pêcheur algues
Brandade vegan aux algues
Temps de préparation
15 min
Temps de cuisson
30 min
Temps total
45 min
 
Type de plat: Plat principal
Keyword: algues, haricot blanc, pomme de terre, vegan, végétalien
Portions: 4 personnes
Ingrédients
  • 500 g pommes de terre (spéciales purée)
  • 1 boîte haricots blancs soit 265 g (évidemment s'ils sont cuits maison c'est encore mieux)
  • 5 c. à soupe d'algues du pêcheur réhydratées dans un peu d'eau (se trouve facilement en magasin bio au rayon du monde)
  • 2 gousses d'ail
  • quelques branches persil frais ciselé
  • Quantité suffisante huile olive selon la texture souhaitée
Instructions
  1. Faites cuire vos pommes de terre jusqu’à ce qu’elles soient fondantes.

  2. Egouttez vos haricots blancs et écrasez les avec les algues du pêcheur.

  3. Dans un plat allant au four, mélangez ensemble les pommes de terre avec les haricots blancs saveur océan, puis ajoutez petit à petit de l’huile d’olive. La texture va devenir plus souple. N’hésitez pas à mettre le paquet, il n’y a jamais trop d’huile d’olive, il n’y a que des bouteilles trop petites 😉 !

  4. Mettez votre fur à chauffer à 180°C et enfournez pour une quinzaine de minutes. Sur la fin de la cuisson, activez le grill et laissez dorer le dessus.

  5. Servez dès le sortir du four, avec de la verdure bien fraîche et pourquoi pas quelques tomates!

Brandade de pommes de terres aux algues

Le plus dur dans cette recette, c’est pas de pêcher la morue, c’est d’éplucher les patates ;D!!

Bonne soirée les copains,

 
Délia ♥ façon commandant cousteau mais qui pêche pas de poissons

9 Commentaires

  • Coucou !

    Et hop, une recette en favoris ahah ! Je t'avoue que ton titre m'a bien intriguée 🙂 Je suis une nouvelle végétarienne et j'essaie toujours un peu de retrouver des textures similaires à ce que je mangeais avant, mais c'est pas toujours évident 🙂 Je testerai tout ça, merci !

    • Coucouuu !
      Aaaah donc le titre a joué son rôle de catching! ;D
      Pas évident les débuts! Tu verras cette envie de "retrouver" te passera, ensuite tu verras plus ça sous l'angle du jeu que du besoin 🙂
      J'espère que tu m'en diras des nouvelles 😉 !
      Bisou 🙂

  • Je suis d'accord avec toi, la cuisine portugaise est injustement méconnue. Si je n'ai pas d'origines portugaises, j'ai eu la chance d'avoir une nounou de cette nationalité qui m'a initié aux délices de ce pays (ah, la couronne des rois et les beignets de carottes…). Plutôt que la brandade de morue, chez nous, c'était plutôt morue aux épinards ou alors cette spécialité toute en légèreté: frites, olives et morues gratinées ensemble… Pour moi, le Portugal n'est pas tant le pays de la barbaque que celui de la morue (c'est sûr), mais aussi des oeufs, c'est quand même un pays où une façon traditionnelle de manger son steak, c'est avec un oeuf sur le plat par-dessus! Et puis je ne compte pas le nombre de desserts type crème aux oeufs, riz au lait enrichi aux oeufs….Difficile à véganiser cela aussi!
    Bravo pour cette recette et bonne fin de semaine.

    • Oui hein? 🙂
      Hahaha la légèreté n'est pas vraiment une spécialité locale, c'est un truc indéniable, c'est plutôt du plat familial bien copieux 😉 !
      Oooh oui … Les flans aux oeufs ça m'a bien marquée aussi :O Et effectivement pas évident à véganiser, ça me donne des idées de pistes à exploiter, je pense qu'avec un peu de patience ça doit pouvoir se faire …
      Merci et bon week-end à toi!

  • Bonjour Délia !

    Merci pour cette recette sur laquelle je viens de tomber et grâce à laquelle je découvre ton blog et ton univers 🙂

    Je vais tenter ta recette la semaine prochaine et je m'interroge sur une chose. Végane depuis des années, j'ai gouté des brandades de poissons à 3 ou 4 reprises dans mon enfance. Dans mon souvenir c'était un plat assez salé, mais je ne vois pas de sel dans ta recette. La recette telle quelle a t-elle déjà un goût salé ?

    Merci d'avance pour ton retour et longue vie à ton blog 🙂

Commenter

En publiant ce commentaire, vous autorisez la collecte de vos informations (adresse e mail et IP) qui ne seront utilisés qu'à cette fin précise. Pour plus d'informations sur la collecte de données consultez mes mentions légales.