Recettes salées Vegan

Pain cocotte sans pétrissage

Vous ne le savez peut-être pas si vous ne me suivez pas depuis l’éternité, mais j’ai, fut un temps, fait un levain, et avec, du pain. On est maintenant beaucoup sur internet à avoir eu un petit coup de coeur pour cette méthode, mais aujourd’hui, je viens vous parler d’un pain un peu différent : le pain cocotte, vraiment très facile à faire!

Histoire de ne pas faire comme si j’avais inventé la poudre, j’ai trouvé cette idée de recette d’abord chez Delphine du blog Del’s cooking twist, une chouette meuf partie vivre d’amour et d’eau fraîche de l’autre côté de l’océan. Elle propose plein de recettes diverses et variées, avec pas mal de choses vegan, sur son blog : n’hésitez pas à aller y faire un tour :-)!
Comme j’ai fait plusieurs modifications à la recette initiale, et parce qu’il n’y aura jamais assez de recettes simplissimes de pain pour contrer l’essentiel confinement actuel, j’ai voulu vous la proposer en ces murs!
Merci à toi Delphine de m’avoir montré la voix du pain sans pétrissage :-)!

Le pain sans pétrissage : oui, c’est possible!

Je vous en parlais déjà dans mon article sur la brioche : la plupart du travail des pâtes levées se réalise secrètement dans le feutré du temps qui passe.
La farine, et surtout les molécules de gluten, absorbent l’eau, se gonflent, et finissent par former un réseau solide, leur permettant de résister à la réaction de la levure.
Cette dernière fermente, et produit du Co2. L’importance d’avoir une chaîne de gluten efficace, c’est que tout ce petit monde se serre les coudes pour que le C02 reste enfermé dans le pain, et nous permette d’obtenir une mie aérée pour un pain levé et léger.

Alors dans mon article sur la brioche je vous tannais le cuir avec le pétrissage, et là, je vous dis qu’on peut faire du réseau de gluten sans pétrir?
Et bien oui, avec ce que je vous décrivais comme une « autolyse », on laisse le réseau se développer seul, comme un grand. Au contact de l’eau, sans autre aide qu’un simple mélange, boum, on créé son réseau, sans lever le petit doigt.

Pain cuit dans une cocotte

Une recette de pain facile, c’est aussi possible.

On pense souvent au pain comme un truc difficile à réussir, voire même impossible. On se dit qu’il va falloir trois robots, une chambre de pousse, un lutin pour porter chance, un four de pro, ou de machine qui finira à la cave … J’ai hâte de vous contredire avec cette recette on ne peut plus simple de pain maison!

Il vous faudra un saladier, assez grand, parce que le pain c’est comme les enfants, ça grandit vite! Ensuite, une cuillère, spatule ou votre main (mais bon en période de covid c’est un peu l’ennemi number one haha), et c’est tout.
On mélange les ingrédients dans le saladier, et ensuite, on fait sa vie. La seule chose dont il faut disposer, c’est du temps, mais ça tombe bien, sur ça on sera d’accord : on en a à revendre en ces temps de confinement non? 😉
Il faudra 12 heures à ce pain pour travailler tout seul dans son coin à température ambiante. C’est vraiment un bébé qui devient très vite indépendant, c’en est presque frustrant tellement il n’y a rien à faire dans cette recette!
Ensuite, on forme une boule avec, et on embarque pour la cuisson!

Pain maison sans pétrissage

Le pain cocotte : méthode de cuisson pour un pain parfait


Un truc essentiel pour la réaliser : une cocotte en fonte! Alors on sait, c’est pas forcément le truc le moins cher de la terre, mais ta cocotte en fonte, tu pourras te faire enterrer avec (j’ai déjà réfléchi à ce que j’emporte dans l’eau-delà, histoire de me faire des bons petits plats en enfer). On en trouve souvent dans les brocantes, sinon c’est un joli cadeau utile à demander à noël ou à un anniversaire. On en trouve également des moins onéreuses en supermarché de marques autres que Le Creuset qui est quand même la marque phare pour ce produit. Et puis tu peux aussi demander à ta maman ou ta mamie : moi j’ai volé celle de ma maman sans sourciller! Merci maman!
Il faudra juste faire attention à ne pas avoir d’éléments en plastique dessus, ce serait dommage de faire du pain ET de tuer ton four en même temps. Sans parler du fait que ça risque de couvrir légèrement la bonne odeur du pain qui sort du four hein!

Cette méthode de cuisson donne d’excellents résultats : la cocotte est chauffée pendant une trentaine de minutes dans l’idéal, pour être brûlante : de cette manière, on obtient une température élevée, qui va permettre au pain d’exploser. Avec le couvercle par dessus, la cuisson est d’abord étuvée, permettant une température maximale dans la cocotte pour le pain (un genre de sauna mais un peu vénère quoi), puis ensuite, on retire le couvercle de la cocotte pour dorer le pain.

On obtient une mie aérée, bien levée, une croûte bien croustillante, et finalement un pain dont on n’a pas à rougir! C’est une recette super pratique, qui permet de faire son pain sans effort, sans matériel spécifique, et sans trop de travail. Autant dire que c’est parfait tout ça non?

Recette du pain cocotte

La différence avec le pain au levain

Dans cette recette on utilise de la levure de boulanger fraîche : la recette initiale qu’on trouve un peu partout utilise de la levure sèche, mais moi tu vois j’en ai pas, elle était morte depuis 2018 (comme Keen’v), donc comme j’avais par miracle anticipé la fin du monde actuelle (je rigole hein, on est juste chez nous, faut pas déconner), j’avais de la levure fraîche de boulanger.
La levure c’est un petit organisme vivant.

Et bien le levain c’est pareil! C’est issu de la fermentation de la farine avec de l’eau. Et c’est tout. Disons que la farine et ses impuretés, au contact d’une eau (sans javel, donc bouillie avant puis refroidie) c’est fini on en parle plus! Le miracle de la vie!
Le levain c’est une super aventure, si jamais ça vous intéresse, je vous invite notamment à consulter le dossier du coconut blog pour comprendre le levain avec l’excellent « le levain pour les nuls »!
S’il y a bien un moment pour faire l’éloge de la lenteur!

Pain sans pétrissage facile

Pain maison sans pétrissage
Imprimer la recette
5 de 1 vote

Pain cocotte sans pétrissage

Une recette de pain très facile, sans pétrissage, et sans matériel spécifique, pour obtenir une mie légère et croustillante
Temps de préparation10 min
Temps de cuisson45 min
Temps de pousse12 h
Type de plat: Breakfast
Cuisine: Française
Portions: 1 miche de pain

Ingrédients

  • 500 g farine t45
  • 2 c. à café sel fin
  • 10 g levure fraîche de boulanger voir notes
  • 360 ml eau

Instructions

  • L'eau de cette recette doit être à température ambiante.
  • Dans un bol, mélangez un peu d'eau avec la levure, pour la diluer.
  • Dans un saladier, mélangez la farine avec le sel, puis ajoutez la levure et l'eau. Mélanger avec une cuillère ou une spatule. Vous pouvez hydrater un peu plus la pâte si elle est trop épaisse, plus elle est hydratée, et plus elle aura une mie élastique et aérée.
  • Vous allez obtenir un mélange qui ne ressemble pas à une pâte à pain traditionnelle et c'est normal. Elle doit être collante, comme sur la photo.
    Pain sans pétrissage après mélange
  • Ensuite, déposez un torchon par dessus, et laissez pousser pendant 12 heures. Si vous le faites les soir, c'est parfait pour se lever et faire cuire du pain, avec sa délicieuse odeur.
  • Une fois le pain bien levé et poussé (sur la photo vous le voyez après que j'aie posé ma main dessus, en train de redescendre), mettez le four en route à 240°C, avec une cocotte en fonte dedans. Je vous conseille de vérifier qu'elle ne contienne aucune partie plastique (pour ma part j'ai retiré la poignée). Celle-ci doit chauffer pour que le pain puisse bien pousser ensuite.
    Pain sans pétrissage après pousse
  • Pendant ce temps, farinez le plan de travail, versez votre pâte et réalisez une boule.
  • Une fois que le four est chaud, assurez-vous de laisser la cocotte une bonne vingtaine de minutes dedans pour qu'elle soit bien chaude.
  • Prenez garde à ne pas vous brûler. Le plus simple est de transférer le pain sur une planche farinée pour la transvaser dans la cocotte brûlante. Cette dernière ne doit pas être trop petite sinon le pain ne pourra pas exprimer tout son potentiel, comme une plante dans un pot trop petit!
  • Cuisez 25 minutes avec le couvercle puis 20 minutes sans pour colorer la croûter.
  • Votre pain est prêt! Le mieux pour le conserver est un torchon ou une boîte à pain 😉

Notes

Dans la recette initiale, il s’agit d’une demi cuillère à café de levure sèche.
Si vous n’avez pas de cocotte en fonte, la recette fonctionne aussi sur plaque chaude, et dans des plats avec couvercle (pyrex notamment, terre cuite …) mais prenez garde au choc thermique 🙂

21 Commentaires

  • Damn girl! Je découvre à l’instant ton dernier article alors que je me pose dans le canapé après avoir boulé mon pain et mis la cocotte au four 😀 mais avec une recette tirée d’un vieux magazine « papilles » qui comporte beaucoup trop de levure (500g de farine 40cl d’eau et 30g de levure ah ah). Demain je teste celle ci qui me paraît bien plus équilibrée :0

  • Nous sommes confinés sans pain, et on (mon mari) commence a souffrir de manque. Heureusement, on a de la farine en quantité et un peu de levure sèche. Je lui ai soufflé la technique du pain sans pétrissage, aidée de ta recette. Ce n’est pas encore optimum (on a du mal avec le dosage de sel), on réduit petit à petit la quantité de levure (pas facile à doser non plus) et on allonge la durée de fermentation pour obtenir un pain plus riche en goût. C’est plutôt pas mal, on partage les photos de notre réussite avec notre famille, et on fait des envieux! Un grand merci!

    • Coucou Claire!
      J’ai le même à la maison :)!
      Selon la farine q’on achète et le sel qu’on utilise (c’est vrai que je suis sur du sel non raffiné, tu viens de m’y faire penser), ça change la donne.
      J’espère que les envieux finiront par passer à l’action, ce serait dommage de se priver de pain!

  • Bonjour bonjour !

    J’ai laissé pousser les de 15h ( organisation de confinement 😉 ) ça a fait une petite croûte sèche sur le dessus et le fond était très humide …. Bon c’est une première 😉

    Petit on laisser pousser plus de 12 h ou non ?

    Ma levure était congelee et sent un peu fort c’est normal ?

    Merci en tous les cas

    • Théodora,
      Ce n’est pas grave, une fois que la pâte est re-malaxée pour être boulée pour la cuisson, ça reprend forme! Après, plus on laisse pousser, plus les levures travaillent hors du four. Elles ont une capacité de pousse limitée, on va dire qu’une fois qu’elles se sont gavées de sucre (contenu dans la farine) elles arrêtent de travailler. Le risque en laissant trop pousser est multiple : goût très prononcé de levure, et pain moins levé.
      Après pour la congélation, tout dépend du temps : la levure se congèle mais ne survit pas très longtemps dans le froid, elle a tendance à cuire.
      Enfin, pour ce qui est du temps ça dépend totalement aussi de la température ; sur le dessus d’un poêle avec les fesses bien au chaud, le pain peut pousser en 6h, tandis que dans une remise ou une pièce à 17°C ça peut être plus long 🙂 En gros, la pâte est prête quand elle est bien poussée, après, elle a tendance à redescendre !
      J’espère avoir réussir à répondre à tes questions 🙂

  • Bonjour, et merci pour ta recette.
    J’ai testé le pain en cocotte ce weekend utilisant une autre recette, conseillant le temps de pousse entre 6h et 12h. J’ai laissé la pâte 6h, et j’ai grigné le pain avant de le mettre au four dans la cocotte directement à froid comme conseillé. Mais le pain n’a pas levé plus, et esthétiquement, peut être que je n’ai pas grigné correctement, le dessus n’a pas repris de volume.
    Deux petites questions: comment grignes tu ton pain ? Et ayant une petite cocotte, penses que tu je peux faire deux patons à cuire séparément sans que le pain soit trop petit ou trop sec ?

    • Coucou Emilie!
      Ne s’agissant pas de ma recette je ne sais pas si les conseils étaient les mêmes sur la recette et le procédé x)!
      Je ne le grigne pas pour le pain cocotte, il éclate tout seul.
      Ca dépend : si ton pain est à l’étroit il vaut mieux faire deux cuissons oui 🙂
      Après pour le coup, j’ai toujours testé avec cocotte chaude, ça permet au pain de bien saisir, comme dans un four boulanger. De même, 6h pour du sans pétrissage ça me semble trop peu pour développer le réseau de gluten, donc ça ne me semble pas déconnant que le pain n’ait pas trop monté ; ça dépend aussi beaucoup de ta température ambiante. Si il fait chaud, ou que le pain est posé sur un endroit chaud, ça va pousser vite, l’inverse étant vrai aussi, donc dans l’absolu, 6h ça peut vouloir dire 12 heures dans d’autres conditions (je ne sais pas si je suis très claire sur ce coup-là!)

    • Coucou Alexine!
      Je mets la chaleur tournante mais je pense que la statique fonctionne très bien aussi dans la mesure ou la chaleur qui vient du dessous va faire exploser le pain comme les fours boulangers traditionnels 😉 !

  • 5 stars
    Réalisée hier soir et c’est un grand succès ! Je n’ai laissé reposer la pâte que 9h derrière une fenêtre au soleil et c’était parfait. Recette que je garde précieusement !

    • Coucou Lucie!
      Les levures aiment les places au chaud en effet : si elles se sont doré la pilule elles bossent plus dur et on peut réduire le temps de pousse 🙂
      Merci pour ton message, et aux prochains pains cocotte alors!

  • Merci pour ces explications et cette recette ! On voit de plus en plus de pains fait en cocotte et ça donne envie 🙂
    Je fais du pain sans pétrissage (recette de Mélanie le cul de poule) et quel plaisir d’avoir du pain facilement !
    J’aimerai beaucoup faire cette recette mais je n’ai pas de cocotte (ma mère voulait me donner la sienne mais elle est énorme haha).
    Tu dis qu’on peut le faire sur plaque mais du coup ça ne fait pas la cuisson à l’étuvé et tout et tout, du coup ce qui change par rapport au pain sans pétrissage que je fais c’est le fait de le laisser reposer 12h et non pas 1h30 ? C’est ça qui fera que le pain sera plus aéré j’imagine ?

    • Coucou!
      Je ne l’ai pas essayé mais j’ai vu sa recette passer plusieurs fois 🙂
      C’est souvent le souci des cocottes familiales!
      Oui, disons que la pousse permet le développement du réseau de gluten de manière très efficace, et plus c’est long, plus ce réseau est dense.
      Après la cuisson cocotte reste la plus adaptée, mais l’important c’est de pouvoir saisir le pain dans ou sur quelque chose de chaud : en boulangerie les pains sont cuits sur de la pierre très chaude 🙂

  • Bonjour!
    Je viens de faire votre recette et c’est un succès! Je suis très fière de moi! Ce pain est aussi beau que bon! Merci!
    Portez-vous bien!

Commenter

En publiant ce commentaire, vous autorisez la collecte de vos informations (adresse e mail et IP) qui ne seront utilisés qu'à cette fin précise. Pour plus d'informations sur la collecte de données consultez mes mentions légales.