Recettes salées Sans gluten Vegan

Patate douce au four à la coriandre et poivre blanc

*Création de contenu sponsorisée par Peugeot saveurs

Aujourd’hui c’est avec grand plaisir que je reviens vers vous pour vous partager une recette de ce plat de patates douces, à servir avec une délicieuse sauce yaourt, de la coriandre (beaucoup de coriandre) fraîche, de la grenade, et à saupoudrer de poivre blanc ou de mélange de baies bien parfumé.

L’idée de ce post était de vous faire découvrir deux produits Peugeot Saveurs qui s’accordent très bien : le plat Apollia couleur Ardoise, et le moulin Paris couleur Graphite.
Ce n’est pas mon premier partenariat avec Peugeot Saveurs, mais pour celles et ceux qui débarqueraient ici aujourd’hui, il s’agit d’une entreprise Française, qui produit dans ses usines françaises, des moulins, de la coutellerie, des plats en céramique, et même des objets pour consommer les alcools (tire-bouchons, verres …).
Leurs produits sont de très belle qualité (les couteaux sont très très aiguisés j’ai tranché un torchon avec sans le vouloir haha!), avec un maximum de matières premières nobles et durables … Je commence à avoir ma petite collection dont je ne suis pas peu fière, et je peux maintenant dire que je fonce dans l’adulting en courant puisque j’ai presque un moulin pour chaque poivre que je possède (ça aussi c’est un indice je crois).

Tout ça pour vous dire, si vous aimez cuisiner et utiliser du matériel qui dure, n’hésitez pas à investir ou vous faire offrir leurs produits!
Je vous propose d’ailleurs un code vous donnant droit à 15% (sans minimum d’achat et hors promotions en cours) afin de pouvoir soit vous aussi démarrer une collection, soit tout simplement faire plaisir à des proches fins gourmets pour les fêtes!
Le code promo c’est “DELIA15” !

La patate douce : la cuisiner et l’associer

La patate douce a mis tant de temps à se frayer un passage dans ma cuisine, alors pourtant que c’est un “légume” délicieux et plein de rondeur! Considérée pendant longtemps exotique, elle ne l’est finalement pas plus que notre pomme de terre qui a été rapportée des Amériques à l’époque de la colonisation.
Les deux tubercules ne voient aucun prétexte à ne pas pousser ici, et ce n’est donc pas rare qu’on voie de plus en plus de monde en récolter en France. D’ailleurs ses feuilles aussi son comestibles si jamais vous en plantez.

Pendant longtemps donc, je n’en ai pas mangé, et si on peut la faire cuire vapeur, ou à l’eau, c’est bien rôtie que je la préfère. Elle ressort sa saveur caramélisée, elle prend une texture très fondante …
Elle se marie avec tout, mais elle peut avoir un côté écoeurant ; je trouve bon de l’associer à une sauce ou quelque chose d’aqueux, pour lui couper un peu le sifflet et lui donner du peps!
N’hésitez pas à l’accompagner d’un plat en sauce, d’une véganaise, de légumes, de choses légères, ou de combiner avec d’autres pommes de terres.

Pour cuire la patate douce au four, rien de bien sorcier : on peut la laisser entière et la couper en deux puis la strier, ou on peut tout simplement l’éplucher puis la détailler en morceaux.
Aujourd’hui c’est encore une autre histoire puisqu’on va la trancher!

Rondelles de patate douce rôties au four avec topping

Patate douce au four à la coriandre, à la grenade et sa sauce au yaourt aux poivres

Je ne peux que vous conseiller de vous munir d’une mandoline bien aiguisée, car la patate douce est un tubercule assez dur contrairement à la pomme de terre qui se découpe facilement.
Sinon vous pouvez évidemment détailler votre patate douce avec l’aide d’un couteau bien aiguisé, mais ce sera un peu plus long et il vous faudra faire des rondelles homogènes (qui seront forcément un peu plus épaisses et donc un peu plus longues à cuire!).

Concernant les plats en céramiques, on en trouve assez facilement dans le commerce mais de qualité variable : ceux de chez Peugeot Saveurs sont bien épais, lourds aussi, robustes, et l’émail a l’air bien résistant! Je trouve que c’est un très bon rapport qualité prix car ils sont à une trentaine d’euros, et à moins d’un geste malheureux en le lavant, ils semblent être les compagnons de cuisine d’une vie (ou de l’au-delà, après tout hein)!
Comme tout plat en céramique je pense qu’ils n’apprécient pas trop les chocs thermiques, depuis que j’en ai brisé un dans le four (de moins bonne facture certes!) je fais attention à éviter de mettre les plats qui sortent du frigo dans le four déjà chaud!

Patate douce au four

Après avoir détaillé les rondelles de patate douce, on va les enduire d’huile et de coriandre moulue, puis on va les disposer bien serrées dans le plat (ici le plat carré Apollia de 28 cm).
Une fois tout ça bien callé, on enfourne!
Ce qu’il est important de surveiller, c’est que les patates douces ne dessèchent pas dans le four. J’ai donc ajouté de l’eau deux fois sur les patates pour qu’elles s’attendrissent sans pour autant sécher (toujours de l’eau tiède et en petite quantité pour éviter encore une fois un choc thermique) ! La cuisson prend un peu de temps, une bonne quarantaine de minutes minimum.

Ensuite préparez rapidement votre sauce yaourt avec le yaourt, l’huile d’olive, le citron. Ciselez la coriandre (vous pouvez bien en mettre un bouquet entier si vous adorez ça, pour les autres, je ne peux plus rien faire pour vous, à part vous conseiller d’éventuellement choisir de la ciboulette). La coriandre, quand on aime ça, est une herbe qui apporte beaucoup de fraîcheur, c’était vraiment le but sur ce plat!

Pour apporter un petit côté aqueux en bouche, j’ai voulu mettre de la grenade par dessus. Encore quelque chose qu’on imagine venu de loin, alors qu’il en pousse par chez nous ; la confusion aussi à ces rayons de fruits exotiques qui nous le proposent toujours rangé là!
Elle vient exploser dans la bouche, sucrée et un peu acidulée, pour contrer le sucre des patates douces.
J’y ai ajouté des pistaches, pour un peu de mâche, mais on peut aussi choisir de la graine de courge, plus locale et plus bon marché.

Patate douce au four, sauce yaourt, coriandre et grenade

Enfin, j’adule les mélanges 4 ou 5 baies, qui sont très aromatiques, avec plusieurs poivres et des baies roses … Un délice, encore une fois très frais mais épicé.
Avec le joli moulin Paris Graphite, j’ai moulu au dernier moment, pour préserver ces notes fraîches qui sont les premières à disparaître, et zou, on mange, sans attendre.
Le mécanisme est très fluide, j’adore la prise en main de ce grand moulin, et le bruit des grains et la sensation des grains de poivre qu’on mouline.
On a tendance à tort à dire “du poivre” alors qu’il existe une palette aromatique complètement dingue dans les poivres, au point que ça paraît presque injuste de les ignorer et les méconnaître à ce point!
Le poivre blanc que je vous conseille également pour ce plat, est totalement différent du poivre noir, beaucoup moins “piquant”‘, plus abordable.
Je ne peux que vous inciter à découvrir toute la diversité des poivres pour finir comme moi : avec 6 moulins à poivre différents haha.


Pour une version différente, sachez qu’il existe des patates douces de plusieurs couleurs! Violettes, plus ou moins orangées ou blanches … Ca peut faire une très jolie déclinaison si vous en trouvez!

Cet accompagnement sera parfait sur les tables de fête (avec du coup plutôt des herbes congelées car il n’y a plus grand chose en frais, à moins de cultiver chez soi) : coloré, savoureux, et qui change!

Patates douces au four en rondelles avec sauce yaourt
Imprimer la recette
5 de 2 votes

Patate douce au four à la sauce yaourt

Une recette de gratin de patate douce au four, avec une sauce citron et yaourt, de la grenade en grains, de la coriandre fraîche et un mélange de baies.
Temps de préparation30 min
Temps de cuisson49 min
Type de plat: Accompagnement
Cuisine: Végétarienne
Portions: 6 personnes

Ingrédients

  • 1.5 kg patate douce
  • 4 c. à soupe huile d’olive
  • 1.5 c. à café sel
  • 1 c. à café coriandre séchée
  • 1/2 c. à café mélange 5 baies ou poivre blanc
  • 200 g de yaourt
  • 1/2 citron jaune pour son jus
  • 1 c. à soupe huile d’olive fruitée
  • 50 g pistaches
  • 30 g coriandre fraîche
  • ¼ grenade

Instructions

  • Pelez vos patates douces, puis détaillez-les en fines tranches. Si vous en avez une, le plus simple est d’utiliser une mandoline bien aiguisée, mais sinon, armez-vous de patience et réalisez la découpe au couteau, lui aussi bien aiguisé.
  • Une fois votre patate douce finement découpée, mettez la dans un grand saladier puis déposez l’huile par dessus, le sel, la coriandre, et le poivre. Faites en sorte de bien en répartir sur toutes les tranches.
  • Disposez harmonieusement les patates douces en serrant bien, puis enfournez à 180°c pendant 45 à 50 minutes. Pendant la cuisson, j’ai arrosé les patates avec un peu d’eau, 2 fois, car elles ont tendance à sécher et ne pas s’assouplir sinon. Afin de contrôler la cuisson, piquez : elles doivent être tendres.
  • Préparez alors la sauce au yaourt en mélangeant le yaourt avec le citron et l’huile d’olive. Salez et poivrez à l’aide du moulin Graphite, puis ciselez finement de la coriandre. Mettez à disposition la sauce avec la coriandre, et les graine de grenade.

Notes

Les doses de la recette sont comprises pour un accompagnement double (par exemple des patates sautées et de la patate douce en gratin!)

6 Commentaires

  • 5 stars
    Bonjour ! J’ai testé la recette hier soir et j’ai adoré, merci ! Hyper facile à faire et on se sent comme une cheffe…
    J’avoue que je n’avais pas de grenades, mais il me restait deux petites figues perdues, je les ai donc caramelisées avec un oignon rouge et du sirop d’agave, ça marchait super bien !

  • 5 stars
    Très bonne manière de préparer les patates douces, la sauce au yaourt et au citron apporte un très bon équilibre au plat. Je n’y aurais jamais pensé! Et je suis sûre que ce doit être encore meilleur avec de la coriandre fraîche, malheureusement je n’en ai pas trouvé. Ce sera pour la prochaine fois. 🙂
    Il m’a juste fallu un peu de patience pour détailler les patates douces en tranches fines avec mon couteau, mais ça valait le coup!
    Merci Tata Delia pour tes recettes et ton travail, c’est toujours un plaisir de lire tes articles et bonnes astuces cuisine, ou consulter tes photos instagram 😉

    • Salut Neela!
      J’avais toujours un peu de mal avec le sucre des patates douces, et je mets cette sauce yaourt littéralement partout. La coriandre fraîche si tu aimes … C’est vraiment un plus tu verras 😉 !!
      En effet, c’est vraiment le moment relou si tu n’as pas, comme moi, de mandoline, mais l’aspect visuel rattrape le temps perdu haha
      Je te remercie pour la fin de ton commentaire : ça me fait très plaisir et me motive bien évidemment à continuer avec du coeur à l’ouvrage!

Commenter

Evaluation de la recette




En publiant ce commentaire, vous autorisez la collecte de vos informations (adresse e mail et IP) qui ne seront utilisés qu'à cette fin précise. Pour plus d'informations sur la collecte de données consultez mes mentions légales.