Recettes salées Vegan

Toasts apéritifs au fromage frais et aux poivres

Création de contenu rémunérée pour Peugeot Saveurs

Aujourd’hui je reviens pour vous parler de ces petits trucs qu’on aime bien picorer, qui se mangent sans fin, et qu’on retrouve sur pas mal de tables à l’apéritif : les toasts ! Ici l’idée était de mettre en valeur les poivres qui existent (bon ok, j’ai du en choisir seulement trois), et partir d’une base commune à décliner.

Toasts vegan au fromage frais

Poivre : une grande variété de saveurs

On dit souvent “du poivre” mais en vérité, après avoir goûté un poivre sauvage de Madagascar et un poivre kampot, on se rend compte qu’on est sur une palette de saveurs bien plus vaste que ce qu’on identifie classiquement comme du poivre.
Déjà, il faut savoir qu’il existe plusieurs types de maturité sur le poivre. La composante commune c’est la pipérine, qui donne le sentiment de chaleur/brûlure très spécifique des poivres.
Le poivre Noir est la graine arrivée presque à maturité qu’on fermente puis sèche au soleil ce qui lui donne une couleur très foncée (marron à noir).
Le rouge est arrivé à pleine maturité puis séché à l’ombre pour qu’il reste rouge.
Le poivre vert est cueilli jeune, et conserve un caractère très frais, il est généralement conservé dans le sel ou en saumure.
Quant au poivre blanc, en gros il faut comprendre que quand on mange du poivre on mange la coque et la graine qui est au milieu : bah le poivre blanc c’est juste le milieu.

Donc si on reprend, chaque poivre peut potentiellement exister en toutes les maturités, déjà ça plante le décor sur la variété de saveurs D’UNE variété. Imaginez maintenant qu’il existe environ 80 poivres dans le monde, sans compter ce qu’on qualifie de poivre mais qui en fait n’est pas vraiment du poivre.
Les saveurs sont totalement inédites, parfois étonnantes, très aromatiques en tout cas, et jamais de la vie ça ne vous viendrait à l’idée de balancer n’importe lequel de manière totalement indifférente.

Petits fours vegan apéritifs

De l’intérêt de moudre ses épices minute

J’admets que moi la première, avant d’être partenaire Peugeot Saveurs, j’avais des épices moulues et un vieux moulin d’une marque mainstream dont je ne citerai par le nom parce que ça fait de la peine, que j’avais rempli d’un mélange “5 baies”. Je trouvais ça délicieux et j’en mettais partout.
En ayant mon premier moulin, j’ai réalisé que ce que j’aimais c’était surtout la saveur fraiche des épices!

Les épices sont des produits fragiles et qui ont tendance à perdre saveurs et couleurs (et même oxyder) avec le temps qui passe et le contact avec l’air.
La conservation des épices déjà moulues est moindre, ou du moins, ses qualités gustatives ont tendance à perdre de leur faste plus rapidement.
De même, si il faut torréfier ses épices avant de les moudre, la cuisson du poivre par exemple, lui fait perdre une grande partie de ses arômes : on l’ajoute donc en fin de cuisson, comme une cerise sur le gâteau, au moment de servir.
Acheter ses épices entières c’est aussi un gage de qualité : il peut difficilement y avoir mensonge sur un grain de poivre, mais il semblerait que ce soit plus facile de glisser autre chose que du poivre dans de la poudre (on pensera nottamment à la poudre de lait dans certaines épices moulues).

Assortiment de petits fours vegan

En grande majorité, les épices peuvent être moulues dans un poivrier, dont le joli modèle Peugeot Saveurs que vous pouvez apercevoir sur les photos au nom absolument pas hivernal de sa teinte, qui est la couleur coquelicot du modèle Paris.
Le mécanisme est en acier, il accomplira sans peine la mouture du poivre, plus ou moins fine selon que vous serrerez le petit bouton à tête de lion à son sommet. Je le répète à chaque fois ou presque que je parle des produits, mais les mécanismes sont garantis à vie ; le poivre et vous c’est pour toujours.
Comble du chic, j’ai vu qu’on pouvait aussi le choisir en doré, c’est un détail mais j’ai trouvé ça trop chouette.


Composer des accords avec le poivre

Quand on compose des accords, quelque soit le produit (vin, thé, épices …), on peut procéder soit par complémentarité, en décidant d’aller dans le sens des saveurs, soit en totale opposition, pour aller à contre pied de la saveur.
Dans les deux cas, le but est évidemment de mettre en valeur les produits qu’on déguste, le rendu sera simplement différent. Par exemple, on aura en tête l’accord chocolat framboise qui est plutôt une opposition alors que le chocolat noisette torrefiée sera plutôt dans l’idée d’une complémentarité.

Pour composer ces petits fours, j’ai surtout joué le jeu de la complémentarité avec les saveurs, je vous en dis plus sur les toats créés à l’occasion :
– Toast pamplemousse et poivre Timut : Le timut ou baie de timur est un faux poivre (en réalité c’est une baie) dont on ne consomme que l’extérieur (la graine dedans est amère) et qui a une forte saveur d’agrumes et qu’on nomme parfois baie pamplemousse. Ca se sent au nez, et en bouche, on a quelque chose de très doux, qui viendrait aussi à se rapprocher de a fleur d’oranger. J’ai ajouté un peu de citron vert par dessus, zesté très finement, pour soutenir la fraîcheur des agrumes.
– Toast mangue et lentilles avec du Kampot rouge : Le kampot a une saveur chaude et gourmande, on lui donnerait presque un nez sucré! Je le trouve parfait avec la mangue, mais aussi avec le caractère plus neutre des lentilles.
– Toast pomme de terre, algues et tomates confites avec le poivre Ba Ria : Il est à mon sens ce qui se rapproche plus du poivre qu’on connaît de manière classique, mais avec un twist un peu plus gourmand. Pour sa suggestion aux poissons, je lui ai accolé des algues : une bonne alternative pour avoir les saveurs sans toucher aux petits poissons!

Plateau de petits fours découverte

Histoire d’avoir un peu la classe, j’ai disposé mes petits fours sur le plateau de présentation en céramique. Ils sont aussi fabriqués en France par Peugeot Saveurs, sont bien robustes, et vont de -25 à 250°C.
En l’occurrence ce n’est pas le cas ici MAIS, ça peut être super pratique pour réchauffer des petits fours : une fois chaud, le plat maintiendra sa chaleur et conservera les petits fours au chaud pendant encore un moment!
Cet assortiment permettra une variété de saveurs avec peu de préparations de base (vous pouvez faire plus de pommes de terres “tapées” pour accompagner votre plat), vous n’aurez qu’à réaliser du fromage frais en égouttant du yaourt.
Enfin, pour les toasts, à Noël il se vend quantité de pains spéciaux, de trucs briochés, aux graines et sur plein de bases de farines différentes.
Pour un effet maxi de surprise et de différence, variez les toasts 😉 !

Enfin, cette petite dégustation de poivres est une bonne occasion pour faire redécouvrir le poivre autour d’un moment festif et convivial, et un truc un peu original sans se faire des cheveux blancs.
Ca peut aussi être l’occasion de faire un apéritif dinatoire : sachant qu’on sera en comité réduit, ça peut parfois être plus facile à préparer qu’un gros repas (et là quand je dis apéritif dinatoire je sais que j’ai vraiment ma trentaine qui arrive T_T haha).

Si vous avez flashé sur le moulin ou que les produits Peugeot Saveurs vous intéressent, il y a actuellement un code promo qui vous donne 15% quand vous dites abracadabra DELIA15 à la case de code promo.

Moulin à poivre Peugeot saveurs

Toasts apéritifs vegan

Un trio de toasts au fromage frais végétal, garnis de manière variée, pour sublimer les accords avec des poivres aux saveurs d'agrumes, épicées et chaudes.
Temps de préparation30 min
Temps de cuisson1 h
Egouttage du yaourt au frais12 h
Type de plat: Apéritif
Cuisine: Française, Végétarienne
Portions: 12 toasts de chaque sorte

Ingrédients

  • 300 g fromage frais nature
  • 1 pamplemousse
  • 6 tomates confites à l’huile
  • 2 c. à soupe algues fraîche ou réhydratées
  • 300 g pommes de terre grenaille
  • 50 g lentilles vertes
  • 1 feuille laurier sauce
  • 2 c. à soupe huile d’olive
  • 1 mangue
  • Poivre timut, kampot rouge et Ba ria
  • Toasts le seigle se marie très bien avec les lentilles

Instructions

  • La veille au soir, mettez votre yaourt à de soja (400 g ici) à égoutter dans une passoire avec une étamine. Le lendemain, videz l'eau qui se sera échappée et ajouter un peu de matière grasse comme expliqué dans la recette du fromage frais. N'oubliez pas se le saler généreusement.
  • Cuisez les pommes de terre grenaille dans l'eau jusqu'à ce qu'elles soient tendres. Dans une autre casserole, faites cuire les lentilles une quinzaine de minutes avec le laurier : elles doivent rester croquantes donc surveillez la cuisson. Ces deux cuissons peuvent être réalisées en amont et conservées au frais.
  • SI vous utilisez des algues réhydratées, mettez-les à tremper dans de l'eau.
  • Egouttez les pommes de terre et huilez une plaque ou un plat assez grand : a l'aide du dessous d'un verre ou d'un autre objet de votre choix (soyez créatifs! haha), écrasez vos patates. Ajoutez-leur un filet d'huile au besoin.
    Retournez à mi cuisson pour les faire dorer des deux côtés.
  • Pour cette recette, rien de compliqué, mais organisez-vous pour tout avoir de prêt sous la main : ça évite de finir en chantier naval et de laisser la cuisine dans un état désastreux juste au moment de l'apéro!
    De plus, ces toasts ne restent pas croustillants très longtemps une fois assemblés.
  • Epluchez et coupez la mangue en tranches.
    Réalisez également des suprêmes de pamplemousse : ça paraît obscur comme ingrédient, mais il vous faut juste un pamplemousse et un très bon couteau bien aiguisé. J'insister. On tranche les deux extrémités du pamplemousse, puis on va suivre la courbe du pamplemousse de manière à retirer la peau + la peau blanche intérieure, et ne laisser que la chair. Ensuite, on va retirer la chair du pamplemousse de chaque quartier en tranchant au plus près. Félicitations, c'est un suprême!! Selon l'épaisseur de ces derniers, tranchez en deux ou trois dans l'épaisseur.
  • Si vous voulez jouer la carte noël à fond, réalisez des étoiles dans la chair de la mangue.
  • Tartinez les toasts de fromage frais et suivez les accords suivants :
  • – Toast pamplemousse et baie de timut : Déposez une couche de fromage frais, du poivre timut fraîchement moulu, des suprêmes pamplemousse, et en option, zestez du citron vert par dessus..
  • – Toast mangue/lentille et poivre kampot rouge : Tartinez le toast, poivrez, ajoutez les lentilles et la mangue en fines tranches ou en étoiles.
  • – Toast tomate confite, pomme de terre et algues au poivre Ba Ria : Tartinez de fromage frais, poivrez, déposez de l’algue (assez pour qu'on sente la mer), puis un morceau de pomme de terre croustillante avec sa peau, et enfin de la tomate confite.
  • N’oubliez pas de garder le poivrier à disposition pour profiter de toutes les saveurs complexes de ces “crus”, à mouliner au dernier moment!

Notes

Pour une présentation festive, j’ai détaillé à l’emporte-pièce quelques morceaux de toasts en forme d’étoiles également.

1 Commentaire

Commenter

Evaluation de la recette




En publiant ce commentaire, vous autorisez la collecte de vos informations (adresse e mail et IP) qui ne seront utilisés qu'à cette fin précise. Pour plus d'informations sur la collecte de données consultez mes mentions légales.