Recettes salées Vegan

Clafoutis aux cerises vegan

Il doit bien faire plusieurs années que je suis à la recherche de ma recette de clafoutis idéale. J’ai vraiment eu l’impression d’avoir attrapé le syndrome du cookie ; être certaine d’avoir trouvé la recette parfaite, alors qu’en fait absolument pas.
L’année dernière, j’avais donc mis un point final sur ma recette mais en fin de saison des cerises, et je m’étais résolue à attendre cette année pour vous la partager.
Forte d’une conscience professionnelle à toute épreuve j’ai pris le parti de refaire la recette et vraiment, je n’ai pas été satisfaite du tout.
Il m’a donc fallu de nouveau 3 essais pour trouver la recette de clafoutis aux cerises de mes rêves, que je vous partage aujourd’hui !

Clafoutis sans oeufs aux cerises

Le clafoutis aux cerises, avec ou sans noyaux ?

C’est une question brûlante, que dis-je incandescente ! Les pro noyaux vous diront que ça donne du goût, les contre vous diront que c’est emmerdant de recracher tous ses noyaux dans son assiette.
Le fait est que cette idée de mettre les noyaux aux cerises dans le plat n’est pas juste là pour ennuyer les personnes qui vont le manger et devoir s’adonner à du cracher de noyaux, mais parce que, pépin étant, ça permet d’éviter que les cerises ne rendent tout leur jus, qui est mieux retenu dans la cerise non dénoyautée.
C’est donc très stratégique (en plus d’être meilleur, le noyau donnant un goût que jamais je n’ai retrouvé sans). Un peu de mauvaise foi partisane n’a jamais fait de mal à personne.

Les meilleures variétés de cerises pour les clafoutis

J’ai mangé un peu de tout niveau clafoutis, et même si le beurre ajouté en fin de cuisson y est en général plus pour quelque chose que les cerises en elles-mêmes, j’ai une large et nette préférence pour :

  • Les cerises Burlat : bien charnues, assez grosses, elles ont une saveur bien marquée une jolie couleur violacée. Elles sont très douces en goût, et développent un léger goût d’amande.
  • Les cerises griotte : ce sont mes favorites même si elles sont moins faciles à trouver. Leur acidité donne beaucoup de peps à un clafoutis !

La recette a ici été calibrée pour les versions “burlat” mais si vous le réalisez avec des griottes, pendez à doser un peu plus le sucre : ce clafoutis est très peu sucré et l’acidité ne saurait être contenue par si peu de saveur sucrée.

Clafoutis aux cerises vegan

Remplacer les oeufs dans un clafoutis

Elle est là, la fameuse question à un million ! Ca a l’air simple, mais ça ne l’est pas tant. Je suis passée un peu par tout, et j’ai fini par opter par simplement du yaourt !
Avec du tofu soyeux, c’était trop effet cru, avec de la fécule c’était trop élastique.
J’ai également opté pour de la crème plutôt que du lait, qui renforçait le côté élastique.

Pour aromatiser, on peut mettre de la vanille (mais faut avoir envie de sacrifier une gousse pour un clafoutis), mais moi ce que j’adore, c’est le rhum. Je trouve que ça apporte une saveur vraiment indispensable dans un clafoutis.

On peut si on le souhaite, ajouter ensuite un peu de sucre glace par dessus si on aime sa petite saveur sucrée.
Pour ce qui est du résultat de ce clafoutis aux cerises, c’est un clafoutis ferme, avec une texture entre le flan et le gâteau, comme les clafoutis que j’aimais manger avant !

Clafoutis sans lactose

Recette de clafoutis vegan
Imprimer la recette
5 de 1 évaluation

Clafoutis aux cerises vegan

Un clafoutis sans oeufs avec une texture fondante, peu sucré et facile à préparer.
Temps de préparation10 min
Temps de cuisson35 min
Type de plat: Dessert
Cuisine: Française
Portions: 4 parts

Ingrédients

  • 100 g yaourt de soja
  • 65 g farine de blé
  • 150 ml crème végétale ici soja
  • 300 g cerises
  • 35 g sucre en poudre (on peut augmenter cette proportion)
  • 30 g huile
  • 1/4 c. à café sel optionnel : du kala namak si vous le souhaitez
  • 1 c. à café rhum ambré

Instructions

  • Rincez les cerises et équeutez-les. De préférence, laissez les noyaux, qui éviteront que les cerises ne rejettent trop de jus à la cuisson et ne perturbent l'homogénéité de cette dernière.
  • Graissez et farinez un plat (ici un petit plat de 14 par 20 cm). Si votre plat est plus grand, n'hésitez pas à doubler la recette pour garder des proportions égales : trop fin, le clafoutis a tendance à sécher plutôt que cuire, et ce n'est pas du tout le même résultat.
  • Disposez les cerises.
  • mélangez le yaourt, l'huile, la crème, puis ajoutez le sel, le sucre, le rhum, et enfin la farine en pluie fine.
  • Versez sur les cerises, puis enfournez à 180°C pendant 35 minutes environ. Le clafoutis doit commencer à dorer, mais une des clés pour la texture de ce dernier, c'est une cuisson que je qualifierais de "juste" car peu dorée. En gros, une partie doit commencer à dorer, ça vous donne alors le top départ pour le retirer !
  • Servez tiède ou froid, avec ou sans glace, avec ou sans sucre glace.

10 Commentaires

  • Mais y’a plus de cerise 😭😭😭 tu penses que ton appareil passe pour un far au pruneau ?
    j’adorais le clafoutis de ma grand mère quand j’allais en vacances là bas.

    • Hello !
      J’en ai encore acheté quelques unes la semaine dernière, mais on est loin de la pleine saison. Ca marche avec tous les fruits ou presque, et je pense que carrément oui, je comptais essayer prochainement 😉

  • Coucou …. Merci et j’adore t’entendre dire que ce sont les griottes qui vont le mieux, parce que je passe mon temps à le dire autour de moi !! J’ai testé les autres cerises, mais je n’aime pas du tout .. La griotte , sa chair tendre et son petit goût acidulé, c’est une merveille … Ma maman le faisait comme ça, ma grand mère aussi et on avait des cerisiers à griottes .. Moi, je les fait aussi en conserve et au Kirsh … Dans le clafouti, j’aime justement mettre un peu de Kirsh qui est l’alcool fait avec les cerises !!! Bonne journée et merci à toi 😘💖

    • Bonjour Claudine !
      Mais oui ! J’en mangeais à la cueillette, maintenant je n’en trouve plus (je pense que c’est fragile, on n’en trouve jamais dans le commerce).
      Oui, elles ont d’ailleurs cette saveur forte et “amandée” !

  • C’est encore moi … Je voudrais dire que moi, j’ai trouvé une crème extraordinaire, en place de celle au lait de vache, c’est la crème de Noix de Cajou qui est extraordinaire et super super proche de celle au lait de vache .. mais , on ne la trouve pas partout et elle n’est pas donnée non plus, mais ça vaut vraiment la peine de tester !! Moi, je fais tout avec celle-ci .. les sauces .. les desserts … dans le café ….. Bonne journée 🙂

    • Coucou encore !
      Oui en effet, je l’aime beaucoup car elle est bien épaisse et neutre, mais je limite son utilisation car la noix de cajou ne pousse pas en France contrairement au soja 😀 !

  • 5 stars
    Bonsoir!
    Je viens de réaliser ce clafoutis… et d’en manger la moitié, alors qu’il était tout juste sorti du four – ou plutôt, tout juste refroidi, c’est à dire suffisamment pour ne pas brûler mes papilles gustatives au moment clef et me priver d’une telle dégustation. Il est (était?) DELICIEUX. Pourtant, ce n’était pas gagné. Déjà, je l’ai fait aux prunes – mais jusqu’ici tout va bien, un fruit de saison, les cerises nous ont quitté, ce n’est pas la fin du monde. Mais – un deuxième “mais”, mais pour le coup, c’est un gros mais – c’est la première fois que je me lançais dans de la pâtisserie végétalienne. Cela m’a toujours beaucoup impressionnée, j’avais peur, je me disais “je n’ai aucun recul, que faire si tout rate, comment réagissent les ingrédients entre eux ?”. Mais bon, après tout, voilà pourquoi les recettes existent, alors j’ai fièrement noué mon tablier en me disant “en voiture Simone, à nous deux clafoutis vegan!” (je ne m’appelle pas Simone). Les choses ont commencé à se corser au niveau de l’équipement de cuisine: fraîchement débarquée dans ma nouvelle contrée (l’Italie), et bien qu’ayant déjà acheté de quoi survivre (on notera que j’ai donc déjà acheté un tablier), je n’avais pas de moule approprié. Qu’importe, j’ai décidé d’utiliser un moule à cake, mais pas n’importe lequel, un de ceux en aluminium qu’on trouve au Carrefour du coin. Je me dis qu’après tout, un moule est un moule (faux) et que la chaleur opérant, la pâte devrait finir par cuire à un moment donné. Oui mais ! C’était en oubliant un élément majeur, la chaleur en question. Car dans mon émoi, je n’ai pas réalisé que mon four était branché sur la même multiprise que le lave-vaisselle, qui ronronnait paisiblement dans son coin, ce qui a donc donné lieu à un pétage de plombs en bonne et due forme. Bref, un certain temps (ou plutôt un temps certain) plus tard, j’ai pu ré-enfourner le clafoutis qui rendu là s’appelait vraiment Désiré, et surtout le déguster. Et donc ce long commentaire pour dire que j’en suis arrivée à deux conclusions très simples: 1) ce clafoutis est DELICIEUX, même bien meilleur que le souvenir que je gardais de clafoutis non-végétaliens; 2) j’estime qu’il est tout simplement in-ra-table, étant donné que je l’ai réalisé dans des conditions dantesques (non que je veuille exagérer, mais ça semblait approprié au vu de ma nouvelle situation géographique). Merci beaucoup pour cette délicieuse recette !
    Et prochaine étape pour moi, le gâteau marbré. J’ai très hâte.

    PS: je crois que le rhum change tout. Si quelqu’un lit ce commentaire en se demandant s’il/elle peut faire l’impasse sur le rhum, la réponse est non. Viva il rum.

    • Ton commentaire m’a bien fait sourire !
      Je trouve la pâtisserie vegan beaucoup plus simple que la pâtisserie classique finalement, les réactions sont assez stables et les mélanges moins techniques !
      Quelle aventure que ce clafoutis tout de même, mais c’est très positif de voir que l’histoire se termine bien, je te souhaite de trouver bientôt l’équipement (hors tablier) de tes rêves.
      Et sinon oui, le rhum change tout : ici j’en ai toujours une bouteille pour les crêpes, la crème d’amandes et le clafoutis 😀

Commenter

Evaluation de la recette




En publiant ce commentaire, vous autorisez la collecte de vos informations (adresse e mail et IP) qui ne seront utilisés qu'à cette fin précise. Pour plus d'informations sur la collecte de données consultez mes mentions légales.