Recettes salées Vegan

Spaghettis au pesto et aux tomates rôties

Il arrive presque toujours la même chose : j’ai beau adorer un plat, j’ai toujours la pression de l’offrir à mes convives. Le fait de publier des jolies choses ici me met doublement la pression. J’ai le sentiment que si ce n’est pas au moins au niveau de ce qu’ils s’imaginent en regardant les photos, ils seront déçus. Mais bizarrement je n’ai pas eu cette pensée dramatique en servant ces spaghettis au pesto et aux tomates rôties.

On est totalement sur un plat gourmand, je n’ai pas lésiné sur la dose d’huile d’olive, et on est sur des bonnes pâtes avec plein de gluten dedans. A ceux qui tiennent à l’équilibre alimentaire et pensent que les vegans vont mourir dans la journée, ce plat n’est pas équilibré. Pas plus que ne le sont certains plats de pâtes italiens traditionnels. Je rassure le public : je ne me nourris pas exclusivement de nouilles. L’équilibre fragile est donc toujours d’actualité.

Alors le titre est un peu racoleur : il ne s’agit pas vraiment de pesto au sens propre du terme mais plus de pâtes avec une huile au basilic. J’y ai ajouté de la levure maltée parce que ça permet d’avoir une petite saveur fromagère très agréable qui rappelle effectivement le coté pesto. Mais ici mon but était d’avoir un concentré d’arôme de basilic, d’huile d’olive, et que ça enrobe toutes les pâtes.
Quand tu mets ça dans ta bouche et qu’avec tu as les tomates cerises rôties qui explosent en bouche avec leur saveur sucrée et caramélisée, on est vraiment proches de l’anapurna …
Les pignons de pin apportent la touche finale : les torréfier apporte une saveur proche du pop corn!
En réalité, ce plat simple à cuisiner, est une vraie merveille de détail. Et c’est ça que je trouve absolument génial : quand c’est une évidence, que ça ne comporte rien que des petites touches spéciales, les petits plus qui font toute la différence.

Pourtant, la recette est très simple. Tout le monde sait cuire des pâtes, mixer des ingrédients entre eux, et mettre des tomates dans un four.
Ma seule cruauté sur ce coup-là, c’est de ne vous donner la recette que maintenant : on arrive en fin de saison des tomates et du basilic.
Au jardin, mes dernières tomates sont en train de naître, et je les croque comme des bonbons. Elles sont si sucrée qu’on redevine le fait que les tomates sont bel et bien des fruits.
La redondance de ce conseil va finir par faire croire à google que c’est un robot qui tient ce blog : choisissez des beaux produits!
Les tomates cerise, vendues en barquettes cellophanées au supermarché, c’est de la flotte. Prenez le temps d’aller chez un vrai producteur ou dans une cueillette, vous trouverez cette saveur inimitable d’un produit cueilli à maturité, qui se sera vraiment gorgé de soleil et n’aura pas passé 3 semaines en conteneur.

Ceci étant dit, je pense que cette recette fonctionnera également avec des tomates confites à l’huile d’olive : de quoi profiter encore un peu de cette délicieuse recette, avec le basilic congelé de l’été 😉

Enfin, si vous voulez finir les petites tomates cerise concentrées en sucre dela fin de l’été, vous avez aussi une super recette de pois-chiches au lait de coco et à la tomate cerise. Un poil plus complet du coup, et tout aussi délicieux, et un peu surprenant en bouche 🙂

5 de 1 vote
pâtes au pesto
Pâtes au pesto et aux tomates rôties
Temps de préparation
15 min
Temps de cuisson
30 min
 
Type de plat: Plat principal
Cuisine: Française
Keyword: basilic, pâtes, tomate
Portions: 4 personnes
Ingrédients
  • 4 portions de spaghettis
  • 30 feuilles basilic (soit un petit bouquet)
  • 1 c. à soupe levure maltée
  • 4 c. à soupe huile d'olive
  • 1 c. à café fleur de sel
  • 500 g tomates cerises
  • huile d'olive
Instructions
  1. Rincez vos tomates cerise en les passant sous l'eau, égouttez-les.

  2. Déposez-les dans un plat pour le four, et arrosez d'une rasade d'huile d'olive. Enfournez à 200°C pendant 25 minutes environ : les tomates éclatent, se rabougrissent et ont la peau fripée.

  3. Leçon lecture : suivez les instructions de votre sachet de nouilles pour faire cuire les spaghettis.

  4. Compte tenu de la quantité, il vous faudra soit un mixeur plongeant avec son verre, soit un mini mixeur à herbes.

  5. Lavez le basilic, puis, après l'avoir essoré (à l'essoreuse à salade ou dans un torchon), mixez-le avec l'huile d'olive, le sel, et la levure maltée. Vous devez obtenir un mélange assez fluide sans pour autant que ce soit forcément homogène : ça n'a pas trop d'importance. Si vous éprouvez des difficultés à mixez, n'hésitez pas à ajouter un peu d'huile d'olive, ce mélange pourra resservir pour une salade 😉 !

  6. Egouttez les pâtes, puis mélangez-les avec les tomates rôties et la sauce basilic.

  7. Dans une poêle, sans matière grasse (on a déjà notre compte je crois aha), faites revenir les pignons de pin.

  8. Servez le tout chaud, et saupoudrez des pignons toastés.

2 Commentaires

  • 5 stars
    Effectivement, testé et approuvé ! Au fond, ce n’est pas compliqué ou si original… Mais mettre des tomates cerises au four plutôt que de la sauce tomate, et plus d’une sauce basilic fraîche, c’est vraiment le meilleur moyen pour allier les saveurs. C’est frais, goûteux, absolument délicieux. Par contre je n’avais pas les pignons de pin, mais déjà sans c’est un délice 😉

    • Salut Lou !
      Oui, on dit que le diable se cache dans les détails, forever! Les tomates rôties sont incomparables en saveur !
      Les pignons sont la cerise sur le gâteau, j’aime bien en ajouter dans les plats, avec parcimonie parce que c’est pas donné, mais ça ajoute un vrai plus 😉

Commenter

En publiant ce commentaire, vous autorisez la collecte de vos informations (adresse e mail et IP) qui ne seront utilisés qu'à cette fin précise. Pour plus d'informations sur la collecte de données consultez mes mentions légales.