Recettes salées Sans gluten Vegan

Parmentier de poireaux au tofu fumé

Ca fait déjà un mois que les légumiades ont commencé, autour de notre bien aimé poireau! Je vous propose donc ma dernière recette dans cette thématique (jamais je n’aurai autant cuisiné cet aliment je crois haha), avec mon hachis parmentier de poireaux au tofu fumé.

Hachis parmentier vegan

Hachis parmentier aux légumes

On connaît bien le hachis parmentier classique (qui tient son nom du gars qui a démocratisé la patate en vantant ses mérites contre la disette!), mais bon, ça tombe plutôt mal dans une alimentation végétale puisque c’est de la viande à 50%.
Sur le principe, le hachis parmentier c’est de la purée de patate (même si en vrai je suis sure qu’avec autre chose ça passe aussi), et de la garniture en dessous.
Ensuite ce plat passe au four, pour gratiner la purée.
On peut facilement remplacer la viande hachée normalement utilisée dans le plat archi traditionnel par des protéines de soja texturée par exemple, ou du haché végétal du commerce (parce que parfois yolo ça fait du bien aussi hein), mais cette fois-ci je suis partie dans l’idée d’y ajouter du légume.
J’ai donc choisi de bafouer le hachis parmentier traditionnel jusqu’au bout en mettant des poireaux dedans. A mon avis en période de disette personne ne m’aurait rien dit.
Et comme c’est un truc qui fonctionne très très bien avec le poireaux, le tofu fumé est venu s’ajouter à la joyeuse troupe.

Hachis parmentier de poireau

Le parmentier de poireaux et de tofu fumé

Alors je suis restée comme souvent dans mes plats, dans l’idée d’un ensemble composé de tout ce qui est nécessaire pour un repas complet. Je mange très rarement entrée/plat/dessert, et je fais en sorte que mes plats principaux comportent tout ce dont j’ai besoin.
On a donc les pommes de terres réduites en purée, les poireaux, mélangés à quelques oignons revenus à la poêle, et du tofu fumé émietté, qui permet de nous offrir une part de protéines.
Dans le cas où vous n’auriez pas envie d’avoir recours au tofu, n’hésitez pas à remplacer ce dernier par des lentilles vertes ou dorées, auxquelles vous ajouterez un peu de crème ou de sauce tomate, pour rendre ça un peu moins sec. Leur texture étant beaucoup moins fondante que le tofu, ça peut vite rendre le plat étouffant.

Hachis parmentier de légumes

La texture de la purée pour le parmentier

C’est un peu la clé de voûte de tout le plat. L’idée n’est pas de colmater une brèche avec la purée, donc il faut qu’elle soit fondante.
Déjà point majeur avec la purée de pomme de terre : ne jamais la mixer.
Même si on te menace en pointant un gun sur ta tempe ou que l’avenir du monde en dépend, jamais, tu m’entends? JAMAIS!
La propriété liante des pommes de terre est parfaite pour faire du fromage de patate, mais une purée qui ressemble à du chewing-gum, c’est juste immonde.
Il vous faudra donc un presse purée! je n’en ai qu’un petit à la main et pas le presse-purée de luxe avec manivelle. Cette dernière est vraiment plus simple pour obtenir une purée sans morceaux, lisse, et donc, parfaitement indiquée dans un hachis parmentier!
Ensuite, une fois les pommes de terre bien écrasées, on incorpore le lait végétal et un peu de margarine jusqu’à obtenir la consistance attendue. Selon vos pommes de terre ça pourra être variable, mais prenez bien soin de choisir des pommes de terre adaptées à la cuisson pour faire de la purée. Une patate ne vaut pas toujours une autre patate.

Le hachis parmentier : avec ou sans chapelure?

J’ai beau avoir des souvenirs de folie des plats de ma maman, quand je repense aux barquettes de plats surgelés de hachis parmentier, j’ai un petit sourire. J’adorais le côté croquant de la chapelure sur le dessus. J’ai donc choisi d’en ajouter dans cette recette, mais aussi et surtout, je dois dire, parce que j’en avais sur mon étagère.
Le tout est de finir la cuisson avec un petit coup de grill pour faire cette espèce de couche plus ferme de pommes de terre sur le dessus, et offrir un peu de texture et de résistance à ce plat réconfortant par excellence.

On obtient alors un hachis bien équilibré : pas trop de purée, pas lourd en bouche, et très savoureux.
Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter un peu de crème dans les poireaux, ça ajoutera encore plus de liant.
Les préparations sont finalement très rapides, et peuvent très bien se conjuguer avec une préparation de repas à la semaine : un hachis, on prépare aussi une quiche comme ça on ne fait pas cuire des poireaux pour rien et le four tourne pour une bonne raison ;-)!
C’est aussi une très bonne solution pour coupler les cuissons et éviter de trop consommer d’électricité!

Hachis parmentier poireau et tofu

Recette de hachis parmentier sans viande
Imprimer la recette
5 de 5 votes

Hachis parmentier de poireaux au tofu fumé

Un hachis parmentier aux poireaux, sans viande. Un plat traditionnel simple, économique et équilibré.
Temps de préparation45 min
Temps de cuisson25 min
Type de plat: Plat principal
Cuisine: Française
Portions: 6 personnes

Ingrédients

  • 800 g pomme de terre spécial purée
  • 600 g poireaux vert et blanc
  • 200 g tofu fumé
  • 1 oignon jaune
  • 2 c. à soupe huile d'olive
  • 30 g margarine ou de l'huile
  • 250 ml lait végétal
  • 1/2 c. à café sel
  • 1/4 c. à café muscade moulue
  • 1 pincée poivre
  • 3 c. à soupe chapelure
  • 1 gousse ail

Instructions

  • Dans un premier temps, faites cuire les pommes de terre selon la cuisson de votre choix (eau ou vapeur, même si j'ai une nette préférence pour cette deuxième) jusqu'à ce qu'elles soient tendres. Choisissez des variété à chair farineuse, qui donneront de bons résultats en purée et au four.
  • Du même temps, préparez les poireaux. Le plus simple pour s'assurer qu'il ne reste pas de terre dedans, c'est de couper les radicelles (les petits cheveux) et le vert trop endommagé. Mais gardez-le : sont goût est délicieux!
    Généralement je coupe le poireau en deux, puis je l'ouvre en deux pour séparer les feuilles et bien pouvoir rincer la terre qui s'y glisse.
    Une fois bien propres, détaillez les poireaux en petits tronçons, et faites cuire, soit à la vapeur, soit dans l'eau salée, jusqu'à ce qu'ils soient bien tendres. Egouttez.
  • Prenez un plat allant au four de taille moyenne (le mien étant ovale, un plat rectangulaire moyen sera certainement adapté vu qu'on ajoute les coins). Au mixeur par petits à coups rapides, ou à la fourchette, émiettez le tofu fumé.
  • Grattez une gousse d'ail dans le plat, pour lui donner une petite saveur aillée. Répartissez ensuite le tofu fumé.
  • Retirez la peau de l'oignon, puis ciselez-le finement. Dans une poêle, faites chauffer de l'huile, et mettez vos oignons à revenir sur feu moyen.
  • Une fois bien translucides, ajoutez les poireaux, salez légèrement, et coupez le feu après avoir mélangé tout ce petit monde. Si vous voulez un plat un peu plus riche et lié, ajoutez une demi brique de crème végétale au mélange.
  • Epluchez vos pommes de terre, et passez-les au presse-purée. Le but est d'avoir une jolie purée lisse. Ne laissez pas refroidir avant d'ajouter la margarine, pour qu'elle puisse fondre ; si vous n'aimez pas ça vous pouvez aussi mettre de la crème végétale ou de l'huile.
    Ajoutez alors du lait au fur et à mesure, le sel, poivre et muscade, et remuez. La consistance doit être fluide mais pas liquide non plus! Si elle est trop ferme, en cuisant elle perdra encore de sa fluidité et deviendra un peu raide à manger!
  • Dans le plat, déposez donc les poireaux par dessus le tofu, et finissez par la purée. Lissez le dessus en faisant des coups de cuillère un peu magistraux, et déposez ou non de la chapelure selon votre envie.
  • Enfournez à 180°C 20 minutes et finissez par 5 minutes de grill!

14 Commentaires

Commenter

Evaluation de la recette




En publiant ce commentaire, vous autorisez la collecte de vos informations (adresse e mail et IP) qui ne seront utilisés qu'à cette fin précise. Pour plus d'informations sur la collecte de données consultez mes mentions légales.