Recettes salées Sans gluten Vegan

Velouté de carotte à l’échalote

C’est souvent au pied du mur culinaire que je ponds mes best seller culinaires, et ce velouté de carottes à l’échalote ne fera certainement pas exception.
C’était un soir, pendant le confinement, et même si j’adore faire à manger, en général je dois bien avouer que je ne fais pas QUE ça de notable dans une journée, et en tout cas pas dans l’unique but de me nourrir. Du coup lassitude faisant, j’en venais assez régulièrement à me faire des assiettes de “pâtes aux pâtes” ce qui signifie des pâtes avec de l’huile et éventuellement quelques herbes, de la sauce tomate, mais vraiment le genre où tu ouvres juste un bocal, tellement tu traverses la crise dans tes envies de cuisine. Le comble pour une blogueuse qui a pour thématique principale la bouffe hein?

Un soir, j’en ai eu par dessus la tête de manger des pâtes, parce qu’on a quand même vu plus léger pour aller se coucher le soir.
J’avais une pauvre botte de carottes en train de faner de désespoir dans le fond du bac à légumes, et des grosses échalotes en train de germer/pourrir.
Il était temps d’agir!

Velouté aux carottes

Le mariage de saveurs carotte et échalote

L’échalote est entrée dans ma cuisine petit à petit.
J’ai d’abord commencé par lui donner sa chance en salade, parce qu’elle est moins forte que les oignons de garde et que j’achète rarement des oignons frais.
Et puis ensuite en cuit, doucement mais surement, pour sa saveur légèrement sucrée et très douce!
Dans ce velouté, la saveur de l’échalote vient parfaitement s’imbriquer dans celle de la carotte, douce, sucrée, et très ronde, en lui apportant un côté caramélisé renforcé, mais aussi un goût très agréable en fond.

La base de mes veloutés

Je n’ai pas inventé le fil à couper le beurre (ou la margarine) avec cette recette, ce serait dommage de vous mentir à ce sujet.
Pour mes veloutés j’utilise toujours la même base : des légumes, de la pomme de terre pour épaissir, du bouillon, et un peu de sel!

Ca permet d’obtenir un mélange bien épais sans avoir à sombrer dans l’ajout de matière grasse, qui, si elle ne me dérange pas outre mesure, me fait généralement perdre de vue le but d’une soupe légère et facile à digérer.

Pour mon bouillon, j’utilise toujours le même depuis quelques années. Même si on peut le faire soi-même assez facilement avec les “déchets” de légumes de cuisine, j’achète mon bouillon en poudre de la marque Rapunzel. Son avantage c’est qu’il est super facile à doser (non parce que les carrés que t’ouvres, que tu n’utilies qu’à moitié et qui finissent rabougris dans le papier en espérant que tu les oublies pas…), et puis également, il ne contient pas d’huile de palme pour être carréisé (mis en carré quoi, fais un effort aussi ouesh!).
Il a évidement bon goût, et sans ingrédients bizarres. On peut l’acheter en pot ou bien en sachet (plus gros) mais moins gourmand en emballage.
C’est devenu ma base sûre pour les soupes!

Le résultat de ce velouté c’est quelque chose de très doux, qui se mange délicieusement bien avec une tranche de fromage frais, et des herbes fraîches!

Velouté de carottes à l'échalote

Avoir un velouté bien lisse

Je vais enfoncer des portes ouvertes vraiment grand mais mis à part très rares exceptions, ce qui conditionne la lisseur de la soupe, sa fluidité absolue, c’est ton mixeur plongeant/blender.
J’ai longtemps fait avec mon mixeur plongeant en plastique de l’antéchrist, mais pour cette recette j’ai testé mon super Blender Artisan (*Produit offert par la marque mais je ne suis pas payée pour vous en chanter les louanges) et c’était quand même vachement plus lisse. Avec le blender j’avais vraiment un résulat sans aucun grain/imperfection, c’était vraiment très agréable.
Bien sûr ça fonctionne parfaitement bien avec un mixeur pourri, mais il y aura toujours une petite différence notable sur la texture finale!

Ajouter un topping sur son velouté

Avant j’étais genre “ouiii, le sésame c’est pas trop pour moi”, et un jour j’ai mis le nez dans le gomasio avec de la soupe, et c’était fini pour ma peau. Maintenant je peux te faire une soupe à n’importe quoi j’y balance systématiquement 12 kilos de gomasio par dessus parce que je ne peux plus m’en passer. Mais promis je le sniffe pas encore.
Si tu ne connais pas, c’est un condiment à base tout simplement de sésame et de sel. Mais on fait toaster le sésame avant et du coup ça donne une saveur toastée très addictive!

Dans un autre style, j’aime aussi beaucoup le granola salé qui permet d’ajouter un petit quelque chose par dessus, et de manger des graines. Histoire de ne pas avoir gagné notre réputation pour rien !

Bon et puis si comme moi vous avez un jardin généreux en fleurs comestibles, ça peut pas faire de mal d’ajouter une petite variation fleur bleue. Ici des fleurs de bourrache (plutôt neutres en goût) et celles de sauge qui ont le goût … De sauge quoi!

Velouté de légumes lisse

Velouté de carottes aux échalotes
Imprimer la recette
5 de 1 vote

Velouté de carottes à l’échalote

Un délicieux velouté très facile, à la carotte et à l'échalote
Temps de préparation15 min
Temps de cuisson20 min
Type de plat: Entrée
Cuisine: Française
Portions: 4 personnes

Ingrédients

  • 1 botte carottes primeur
  • 250 g pomme de terre
  • 100 g échalote
  • 2 c. à soupe huile d'olive
  • 1 c. à soupe bouillon de légumes en poudre ou 1/2 cube
  • sel selon le goût

Instructions

  • Pelez les échalotes (ou l'échalote si c'est une grande échalote) et faites-les revenir dans votre casserole/cocotte pour qu'elles colorent légèrement ; ça leur apportera une saveur caramélisée absolument délicieuse.
  • Du même temps, rincez bien vos carottes. Si ce sont des carottes primeur, ce que je ne peux que conseiller pour le goût, laissez la peau, elle est si fine que ça ne vaut pas le coup de vous embêter!
  • Coupez-les en rondelles assez fines pour éviter d'avoir trop long de cuisson ensuite.
  • Epluchez votre pomme de terre, et coupez-la également en petits morceaux.
  • Une fois les échalotes colorées, mettez tous le reste, couvrez d'eau, et ajoutez le bouillon.
  • Laisse cuire jusqu'à ce que les carottes et pommes de terre en morceau soient tendres ; je ne peux pas vous dire exactement combien mais il faut en général une vingtaine de minutes, pas plus !
  • Une fois que tout ça est cuit, mixez, et servez chaud, accompagné d'une belle tartine de fromage frais ou de houmous, et ajoutez par dessus des graines torrefiées, du gomasio ou un granola salé. Et si vous y tenez, une petite lichette de crème :-)!

5 Commentaires

  • Mmm… ça donne envie! Et ça tombe bien j’ai des carottes. Et il n’y a plus que ça de frais chez moi… J’ai même pas de pomme de terre. Alors je vais la tenter avec une poignée de lentilles corail, pour voir.
    Et sinon… la “lisseur” de la soupe ?! Un terme de pro ? Perso, en mes qualités de totale amatrice, j’aurais dit le “lissage” plutôt… Bon, je mets ça là, en toute bienveillance 🙂 et tu en fais ce que tu veux, hein? 🙂
    Moi je file en cuisine, boostée par tes jolies inspirations.
    Merci !!

    • Coucou!
      Le lissage c’est l’action de lisser mais la lisseur c’est une caractéristique ? Mais je sais pas si j’ai pas totalement inventé le mot parce que je voulais pas parler de lissage haha.
      J’ai vu que le mélange t’avait réussi en tout cas donc ça fait plaisir de voir que même sans tout avoir ça roule en cuisine!! :-*

      • Alors, oui, je te confirme. Un régal total !
        J’ai finalement mis une poignée de lentilles corail et une poignée de flocons de pois chiche.
        Et ça n’a pas tardé à faire des émules, d’ailleurs. Le soir même, une de mes meilleures amies était au fourneau avec ses carottes !

Commenter

Evaluation de la recette




En publiant ce commentaire, vous autorisez la collecte de vos informations (adresse e mail et IP) qui ne seront utilisés qu'à cette fin précise. Pour plus d'informations sur la collecte de données consultez mes mentions légales.