Desserts Vegan

Crumble aux cerises

Je devrais presque abandonner de vous publier cette recette tant la saison des cerises est en train de cracher ses derniers soupçons de vie, mais je sais pertinemment qu’il s’agit d’une recette de première nécessite générale. Donc je me suis attelée à rédiger enfin ma recette shootée il y a de nombreuses semaines. Et me voilà débarquer à la fin de la saison avec donc ma recette toute simple de cumble aux cerises!

Recette de crumble vegan

Préparer une bonne pâte à crumble

Le crumble c’est une pâte biscuitée émiettée sur des fruits. Mais dans le cas de crumbles, qui n’a jamais mangé un machin à moitié mou, pâte crue ou peu friable, se rapprochant plus du gâteau pas cuit que de l’agréable dessert fruité?

La pâte à crumble est généralement un mélange de tant pour tant poudre d’amande, beurre, farine et sucre, qui donne un mélange qu’on ne va pas trop travailler et étaler ensuite en le dispersant comme si on la roulait entre ses doigts pour l’arracher. Dans une précédent boulot en tant que pâtissière, on laissait la pâte à crumble étalée refroidir, puis on la râpait contre une grille à trous pour en faire des espèces de cheveux d’ange de pâte, plus faciles à étaler uniformément que des morceaux! C’est une technique qui peut donc tout à fait trouver sa place dans votre cuisine avec les moyens du bord! On obtient un crumble plus régulier et esthétique.

Le crumble est un dessert qui est très bon tiède. Si vous êtes de l’équipe qui n’envisage pas de le manger froid, un conseil d’importance capitale : ne réchauffez jamais votre crumble au mico-ondes. Si je n’ai aucun souci avec son utilisation notamment pour faire fondre du chocolat, la pâte à crumble s’en verrait diminuée à une couche molle pas très agréable. Si vous souhaitez le réchauffer, passez-le donc à 160°C pendant une dizaine de minutes et il sera comme neuf 😉 !

Crumble aux cerises et à l'amande

Remplacer le beurre de la pâte à crumble

J’ai fait un premier essai avec de l’huile que je n’ai pas trouvé très convainquant dans le but de croustillant sableux que j’avais ici. Pour autant c’était très bon, je vous partagerai d’ailleurs la recette de ce crumble non conventionnel.

J’ai tout simplement choisi ici une margarine en remplacement du beurre. Alors quand je dis margarine, je répète souvent qu’il faut une margarine à bon taux de matière grasse pour imaginer remplacer le beurre. Le beurre n’est en aucun cas composé de seulement 34% de matière grasse comme beaucoup de margarines qu’on trouve en barquette.
Un peu comme pour la glace, à laquelle on injecte de l’air pour la rendre volumineuse, la margarine étant une émulsion eau/huile, elle est souvent composée plus richement d’eau que d’huile : ça coûte moins cher!
Dans notre cas, on a beau pouvoir changer le beurre en margarine, on ne peut pas changer le gras en eau, parce que, eh bien, nous ne sommes pas Jésus hein.

Je prends toujours la margarine Vitaqell : à défaut de ne pas être huile de palme free sur toute sa gamme, c’est une marque qui propose des produits bio, riches en matière grasse, et donc parfaitement adaptés pour la pâtisserie.

Vous pouvez être tentés de vous dire que ça fera bien l’affaire : si la recette a été pensée pour compenser la matière aqueuse oui, mais comme ma référence est celle plus grasse des vitaqell, vous aurez toujours un produit plus liquide et donc un résultat différent. Maintenant vous savez!

Crumble aux cerises vegan
Un noyau de cerise égaré dans le crumble

Quelles cerises utiliser pour le crumble?

J’admets, dans les desserts aux fruits cuits, avoir une très nette préférence pour l’acidité! Si vous avez des griottes, c’est donc à elles que va ma préférence absolue, pour casser l’aspect sucré en bouche de la pâte.
Sinon, de belles burlat font aussi très bien l’affaire.

Si je garde souvent les noyaux dans mes recettes de desserts aux cerises pour éviter qu’elles ne détrempent tout, pour cette recette, ça n’a aucune importance, et je dirais même que le but dans un crumble, c’est que les fruits, par l’action de la cuisson, compotent en dessous de la couche biscuitée. En plus, ce serait dommage dans un dessert contenant autant de fruits de devoir faire le tri sans pouvoir croquer en toute liberté!
Il existe dans le commerce des dénoyauteurs manuels qui peuvent faire l’affaire pour ce genre de préparations assez peu volumineuses : si vous souhaitez en faire plus, et que vous vous lancez dans les confitures, vous pouvez investir dans un dénoyauteur plus conséquent!
On dirait que c’est vraiment un accessoire inutile mais quand on s’atèle à plusieurs kilos de fruits ça devient tout de suite indispensable.

Les cerises que vous voyez sur la photo sont celles de mon jardin, ce sont des Napoléon, elles sont jaunes, et comme j’en ai un quintal par an, j’ai fait avec, mais je préfère la saveur plus marquée à la cuisson des cerises rouges.

Crumble sans lactose aux cerises

La bonne quantité de crumble et de fruits

Il y a un facteur important dans les crumbles : le ratio pâte/fruits.
Mentez et dites-moi que vous n’avez jamais mangé des crumbles trop épais en pâte et du coup à moitié crus, et franchement similaires à de la brique à digérer!

Il est d’une importance capitale de bien choisir son plat (dédicace à ma copine Sandra du blog Encore un gâteau qui saura quoi en faire haha), car s’il n’est pas assez long/large, le biscuit sera peu étalé et donc trop épais, sur une couche de fruit tout pareil trop épaisse.
En gros, on ne tente pas de faire un mont crumble mais plutôt un paysage en plusieurs couches, peu épais mais qui cuira uniformément.
J’ai réalisé cette recette dans un plat ovale de 24 cm de long. L’important c’est de bien avoir en tête que souvent, si ça paraît trop épais en pâte, ça l’est ; dans ce cas, préférez étaler ça en un biscuit que vous cuirez en même temps, plutôt que d’insister et d’avoir un crumble à moitié cru et qui pourrait colmater une brèche dans la muraille de Chine.

Crumble vegan

La cuisson du crumble, c’est important

J’ai un parti pris terrible en pâtisserie, mais mis à part les cookies, j’aime quand c’est bien cuit. Et dans le cas d’une tarte ou d’un crumble, c’est encore plus important! La pâte crue, c’est vraiment indigeste, car la farine crue c’est juste du plomb pour le ventre.

Dans le cas du crumble, la cuisson est parfaite quand ce dernier colore légèrement, et que le fruit qui remonte sur les côtés vient exploser en petites bulles diverses et variées de caramel de fruits. Ça, les amis, c’est la cuisson idéale. On obtient un crumble croquant, aromatique (parce que oui, le blé qui colore ça donne une saveur qu’on connaît tous de biscuit), et dont les fruits sont bien cuits en dessous, commençant à compoter gentiment.

Une vraie merveille dont personne ne pourra raisonnablement refuser une louchette, avec une boule de glace vanille maison!

Cuisson du crumble

Crumble aux cerises

Un crumble aux cerises, recette très facile, réalisée sans lactose. Un dessert à décliner avec tous les fruits que vous trouverez!
Temps de préparation25 min
Temps de cuisson35 min
Type de plat: Dessert
Cuisine: Française
Portions: 6 personnes

Ingrédients

  • 500 g cerises
  • 60 g cassonade voir notes
  • 80 g farine de blé
  • 60 g margarine à 60% de MG
  • 35 g poudre d'amandes
  • 1/4 c. à café sel de préférence kala namak

Instructions

  • Équeutez et rincez les cerises, puis dénoyautez. Vous pouvez bien entendu laissez le noyau si vous le souhaitez, je trouve simplement que pour le crumble c'est plus simple de les retirer. De même, elles rendront moins de jus si elles ont leur noyau.
  • Dans un saladier mettez tous les ingrédients et travaillez la pâte en la sablant du bout des doigts.
  • Lorsque la pâte s'amalgame bien, n"insistez pas pour former une boule, ce n'est pas ni important ni utile.
  • Dans un plat, déposez vos cerises. Le choix du plat est important, le mien est un plat ovale en terre cuite de 24 cm de longueur, veillez à ne pas en prendre un trop petit ou trop grand, ce qui changerait la répartition fruits/crumble et qui rendrait un résultat totalement différent!
  • Deux options s'offrent à vous. Sur le moment, émiettez le crumble grossièrement sur le dessus des cerises à la main.
    Sinon, pour avoir un crumble plus régulier si vous êtes du genre perfectionniste, vous pouvez l'étaler entre deux feuilles de papier sulfurisé, et le râper en gros morceaux ou le détailler en allumettes. Disposé froid sur les fruits, il conservera plus facilement sa forme pour un résultat plus visuel.
  • Répartissez donc bien votre crumble sur la surface en évitant les sur épaisseurs qui risqueraient de compromettre une cuisson homogène.
  • Enfournez à 180°C pendant 35 voire 40 minutes, jusqu'à ce que le dessus du crumble soit bien coloré.
  • Servez tiède ou froid, avec ou sans glace, avec ou sans un délicieux coulis de fruits.

Notes

Les cerises surgelées fonctionneront également pour cette recette! 
La cassonade permet d’obtenir une surface biscuitée plus sableuse et croquante que le sucre blanc ou d’autres sucres plus complets.
Si vous ne savez pas ce qu’est le sel kala namak, cliquez sur le lien et vous saurez tout à son sujet et sur les endroits où le trouver!

Commenter

Evaluation de la recette




En publiant ce commentaire, vous autorisez la collecte de vos informations (adresse e mail et IP) qui ne seront utilisés qu'à cette fin précise. Pour plus d'informations sur la collecte de données consultez mes mentions légales.