Desserts

Layer cake au chocolat

Création de contenu pour Andros Gourmand et Végétal*

Je vous ai déjà proposé une recette de gâteau au chocolat sur le blog, mais ça faisait un moment que cette recette de layer cake totalement décadent me trottait dans la tête. J’étais à deux doigts de la publier pour marquer le coup de mon anniversaire, et finalement, c’est avec l’aide d’Andros végétal que j’ai eu l’occasion de vous préparer ce dessert !

La gamme de desserts Andros

Je pense que vous avez déjà entendu parler de la marque Andros Gourmand et Végétal car ça fait déjà quelques années que la marque, entièrement vegan, est commercialisée en grande surface.
Le premier produit que j’ai essayé était le yaourt de noix de coco nature, et dieu sait si vous savez que je suis super difficile en noix de coco (doux euphémisme pour dire que je n’aime pas ça en général), et je trouve justement ces yaourts très neutres et doux en goût, légèrement acides et frais. En été j’en mange avec quelques fraises ou framboises (ou même des figues du jardin, soyons fous!), et quelques oléagineux ou du granola. Et zou, un bol complet pour le petit déj, sans passer trop de temps en cuisine!
La gamme s’est peu à peu élargie, on trouve maintenant des yaourts à plusieurs saveurs (mes favoris en aromatisés sont ceux à la fraise qui contiennent des morceaux et ceux à la vanille), mais aussi des desserts comme le riz au lait, la semoule, le liégeois, la mousse, mais aussi des dessert non fermentés gourmands.
Les pots individuels ont aussi laissé un peu de place aux grands formats de 400 g qui permettent de générer moins de déchets.
Les bases sont travaillées à l’amande et à la noix de coco (précision est faite que les noix de coco ne sont pas ramassées par des singes), deux produits végétaux sélectionnés pour leur richesse en gras, pour obtenir des textures onctueuses.
Ce ne sont pas des produits que j’achète au quotidien, mais de temps en temps, j’apprécie avoir cette option facile d’accès au supermarché. D’autant plus que les prix ne sont pas rédhibitoires, ce qui est quand même à saluer dans notre beau pays qu’est la véganie!

Le layer cake, ou gâteau à étages

Mais alors vous allez vous demander pourquoi je vous parle de ces produits ici, mais mes amis, parce que j’ai opté pour la simplicité et que la garniture de ce layer cake est de la mousse au chocolat à base de noix de coco de la marque.
Le layer cake (layer = couche) est un gâteau anglais, composé d’étages qui alternent un biscuit, généralement du sponge cake ou une génoise, avec de la crème. C’est souvent de la crème au beurre, mais on trouve aussi de la ganache, et de la chantilly, du lemon curd, autant que de la ganache montée.
Ce sont des gâteau qui montent, qui montent, et qu’on décore de mille choses comme des jolies volutes de crème à la poche à douille, qu’on pare de bougies …

Gâteau à étages vegan
Gâteau à étage au chocolat vegan

Comment préparer un layer cake vegan : le matériel et les ingrédients

C’est un gâteau relativement simple à préparer MAIS, il existe quelques petites choses à savoir avant de commencer.
Déjà, niveau matériel, pour vous faciliter la vie il vous faudra :

  • Une spatule droite et bien raide (si elle est trop flexible vous allez vous faire des cheveux blancs)
  • Un plateau tournant (ou à défaut une assiette sans bord/plateau de service que vous tournerez vous-mêmes)
  • Des moules ou cercles de la même taille, ici de 14 cm de diamètre : les layers cakes sont déjà très hauts, à moins de faire une réception ou d’inviter le quartier, je vous déconseille d’augmenter ce diamètre qui donne déjà un gâteau pour 8 à 10 gourmands!
  • Des pics à brochettes ou des tiges en bois conçues spécifiquement pour ce type de gâteaux (qui sont plus épaisses). Non, on ne va pas faire un barbecue, mais ça sert à tenir les différents étages entre-eux!

Gros gâteau vegan

Déjà, on va faire cuire les génoises en 3 fois. Ca prend moins de temps et ça développe mieux. Elles sont composées d’ingrédients classiques, et je sais que certaines personnes vont hurler que c’est trop gras et riche, mais vous ne direz plus rien quand vous l’aurez goûté : elles ont une texture “moist” parfaite, spongieuse mais fondante, humide mais pas crue. Vous faites confiance à tata ou pas?
Pour ce qui est de la compote à l’intérieur, je sais que j’ai souvent dit que c’était un remplacement assez pauvre des oeufs, mais ici, c’est un combo parfait avec la crème végétale.
La crème entre les étages est simplement de la mousse, étalée en couches généreuses, mais sans trop la travailler pour ne pas altérer sa texture.
Ensuite, en décoration, j’ai réalisé une ganache, car c’est simple à réaliser mais surtout, très net pour être poché.

Quelques astuces pour que tout se passe bien :

  • Quand vous aurez vos génoises (les 3 donc), posez la première coté plat vers le sol, et ensuite, mettez bien le coté bossu vers le bas pour les deux autres. Ca permet d’avoir un gâteau bien droit et de ne pas gâcher la bosse en découpant ce délicieux excédent. Pour ça, veillez bien à avoir une belle couche de mousse pour faire “niveau”.
  • Garnissez le premier disque de biscuit de crème, posez la deuxième génoise, puis ajoutez le pic en bois au centre pour la suite : vous éviterez de voir votre gâteau glisser et se décentrer. Tranquillité d’esprit garantie.
  • Travaillez bien vos génoise froides : si elles sont tièdes, la mousse va fondre et ça va encore plus glisser.
  • Une fois le gâteau garni, le pic bien au centre, ajoutez de la mousse partout sur les côtés pour boucher les trous éventuels, et raclez avec votre palette bien perpendiculaire en faisant bouger l’assiette, pas l’inverse.
  • Après ça, mettez bien au froid : sur mes photos on voit que le gâteau a eu chaud en fin de séance, la crème est écrasée et ça lui donne un aspect dodu. C’est mignon, mais ça ne facilite pas une découpe nette.

Garniture du layer cake en version vegan

On peut mettre ce qu’on veut dans un layer cake, ou presque.
Pour ma part, je préfère mettre de la mousse ou du crémeux, plus légers que la crème au beurre ou la ganache, que j’ai tendance à réserver plutôt à la décoration car un peu plus costauds en bouche!

L’intérêt d’utiliser la mousse au chocolat à la noix de coco Andros Végétal, ici, c’était de réduire le nombre de préparations, déjà, mais aussi d’avoir une mousse bien épaisse! Comme beaucoup d’entre-vous le savent, ce n’est pas factirulièrement facile de trouver de la crème à fouetter végétale, et la texture de l’aquafaba ne permettrait pas de soutenir le poids de tout le gâteau.
Ici, on a une crème qui est onctueuse, mais qui soutient quand même le poids (toujours à condition de ne pas faire comme moi et de passer 1h30 à le prendre en photo, évidemment, ça s’assouplit et ça s’affaisse) parce qu’assez dense.
On ne sent presque pas le goût de la noix de coco, ce qui pour moi est un plus.

Si vous n’avez pas cette mousse, je vous conseille de faire un crémeux, comme dans ma recette de bûche roulée praliné, c’est plus léger qu’une ganache mais assez humide et gourmand pour être en épaisseur.
En plus, vous pouvez ajouter des pépites de chocolat, des fruits frais, de la confiture, compotée … A vous d’imaginer le layer cake de vos rêves!

Décorer mon gros gâteau au chocolat vegan

Pour la décoration, la mousse peut aussi faire l’affaire, mais j’ai préféré faire une ganache, qui a l’avantage d’être rapide à préparer, et qui se poche avec plus de netteté.
Le look est à votre convenance : on peut tout à fait partir sur un naked cake (littéralement, “gâteau tout nu”) qui consiste, comme sur les photos, à laisser les génoises apparentes. Le lissage est facilité, l’aspect irrégulier est recherché. C’est beaucoup plus simple qu’un gâteau totalement lissé avec une épaisseur de crème, foi de pâtissière!
Ensuite, pour une belle ganache qui se poche avec facilité, préparez-la une bonne heure en amont, et laissez-la refroidir à température ambiante en remuant régulièrement à la spatule, jusqu’à ce qu’elle soit à bonne texture : encore lisse et brillante mais plus ferme.

Enfin, laissez-vous porter par votre inspiration : fleurs fraîches (comestibles), fruits, décors en sucre, en chocolat, bonbons, cake toppers (souvent gravés de messages) bougies, pop corn, meringue … A vous les studios, amusez-vous, laissez-vous emballer par les sprinkles et autres décors sucrés!

Tout ceci étant dit, en route pour la recette!

Recette de gros gateau au chocolat vegan
Imprimer la recette
5 de 2 votes

Layer cake vegan au chocolat

Une recette de layer cake au chocolat entièrement végétalienne, avec des génoises sans oeufs moelleuses, une mousse au chocolat, et une décoration à base de ganache.
Temps de préparation1 h 20 min
Temps de cuisson1 h
Repos au frais1 h 30 min
Type de plat: Dessert
Cuisine: Anglaise
Portions: 8 personnes

Ingrédients

Pour les génoises au cacao

  • 225 g compote de pomme sans sucre ajouté
  • 180 g crème végétale ici de soja
  • 225 g sucre en poudre
  • 120 g huile végétale
  • 195 g farine de blé t45 ou 55
  • 12 g levure chimique sans phosphate
  • 75 g lait végétal
  • 50 g cacao en poudre
  • 3/4 c. à café sel

La garniture

  • 8 pots de mousse au chocolat Andros Végétal soit 440 g

Décoration (ganache au chocolat sans lactose)

  • 200 g chocolat noir
  • 200 g crème végétale ici soja
  • 1 pincée fleur de sel

Instructions

  • Dans un saladier, mélangez le sucre avec la farine et le cacao tamisés, puis la levure et le sel.
  • Faites un puits au centre et ajoutez la compote, la crème, l'huile, le lait et remuez rapidement mais suffisamment pour obtenir un mélange homogène.
  • Divisez cet appareil en trois parts égales, et disposez dans des moules à charnière ou des cercles de 14 cm de diamètre (si c'est plus grand, c'est plus plat à moins de multiplier les quantités ; on trouve ce genre de cercle pas très cher dans le commerce) en ayant pris soin de mettre du papier sulfurisé dans le fond pour les moules à charnière, sinon ça va rester collé!
  • Enfournez 30 à 35 minutes à 180°C. Le plus pratique est évidemment d'avoir 3 cercles/moules. Pour contrôler la cuisson, piquez au centre ; la lame doit ressortir propre. Si vous avez un doute, prolongez légèrement la cuisson.
  • Sortez du four et laissez totalement refroidir.
  • Une heure trente avant de décorer le gâteau, préparez votre ganache en faisant chauffer la crème. Versez-la sur le chocolat concassé, puis laissez fondre une minutes avant de remuer en partant du centre, à la spatule. Le but est de laisser la ganache figer doucement pour qu'elle garde sa brillance.
    On peut aussi envisager ça au frais mais il faut mélanger souvent et prendre en compte qu'une fois la masse froide, elle va continuer à figer très vite. Je trouve ça beaucoup moins facile à maîtriser!
  • Une fois les génoises bien froid, prenez votre plat de service, de préférence sans bords si vous débutez.
    Posez la première génoise au centre, côté plat vers l'assiette, et mettez dessus 3 pots de mousse, puis lissez sans trop travailler pour ne pas casser la légèreté de la mousse. Déposez la génoise numéro 2 avec la bosse face contre la mousse.
    Ensuite, piquez bien avec votre pic ou votre tige en bois, pour que ça reste bien en place, et appuyez un peu pour bien faire adhérer crème et génoise.
  • Remettez alors une couche de mousse (toujours 3 pots, et la dernière génoise, toujours la tête à l'envers, pour avoir une surface bien plane à lisser.
  • Avec les 2 pots restants, ajoutez un peu de mousse sur les bords (ou pas d'ailleurs) et sur le dessus, et lissez à l'aide d'une spatule. Mettez au frais pour que la mousse au chocolat se solidifie.
  • Une fois la ganache à bonne texture, mettez dans une poche et faites la décoration de votre choix. Si vous ne savez pas pocher, vous pouvez étaler la ganache à la spatule ou à la cuillère et faire de jolies vagues gourmandes.
    Pour les coulures, faites fondre un peu plus la ganache, mais laissez la refroidir un peu quand même, pour qu'elle ne fasse pas fondre la mousse dessous, et mettez sur le bord.
  • Décorez avec vos fonds de placards ou vos envies, ici quelques fleurs, et on embarque pour souffler les bougies!

Notes

Si vous optez pour une version sans la mousse, partez sur 1,5 fois la recette de crémeux de la bûche roulée pour avoir une garniture correcte (vous pouvez facilement la doubler pour la gourmandise, pensez juste à la travailler bien froide).

16 Commentaires

    • Merci beaucoup ! Ca faisait très longtemps que je voulais m’y amuser : ce n’est pas particulièrement difficile mais il y a quelques coups de main à prendre. Pour autant, je crois que tu es une de mes lectrices les plus appliquées, je ne m’inquiète pas pour ta réalisation !

  • Je bave autant sur le gâteau alléchant que sur les sublimes assiettes en bois ! Tes photos sont superbes. Je n’ai fait ce genre de gâteau qu’une fois (seulement une couche de mousse à base de tofu soyeux et chocolat) et c’était pas mal, mais moins poussé que ta recette.

    • Haha, merci! De très anciens modèles de chez sostrene grene ! 🙂
      Pour le tofu soyeux, je trouve que ça fait plus crème que mousse (malgré les appellations j’ai jamais trouvé d’air là dedans :D). Par contre rien de compliqué dans la recette promis ! 🙂

  • 5 stars
    Recette testé avec le crémeux de ton blog, et totalement approuvé ! Jai doublé mes doses pour un cercles de 20cm et c’était parfait.

  • Merci pour cette recette qui donne très très envie. Je n’ai jamais osé me lancer dans un layer cake, et je trouve ta recette super pour commencer car elle a l’air assez simple à réaliser ! Je n’avais jamais pensé à utiliser les mousses au choco du commerce dans un gâteau.

  • Bonjour,
    Je tombe sur cette recette en cherchant comment adapter une mousse chocolat ou une ganache montée chocolat classique en version vegan.
    J’hésite en aller à la facilité et partir sur cette mousse chocolat andros végétal ou faire la recette de votre crémeux que j’ai également lue.
    Dans l’idéal je cherche une recette qui peut se congeler pour faire un entremet qui passera une nuit au congel. A votre avis, est-ce que cette mousse ou le crémeux de l’autre recette pourrait supporter la congélation ?

    Merci ^^

    • Coucou pouik !
      Alors je n’ai jamais testé la congélation pour la mousse andros, mais le crémeux tient la congélation : après en entremets ça risque d’être riche !
      Pour faire un entremets, je te conseille plutôt une mousse avec une crème chantilly vegan, qui elle, tiendra le choc, pour sûr 😉

Commenter

Evaluation de la recette




En publiant ce commentaire, vous autorisez la collecte de vos informations (adresse e mail et IP) qui ne seront utilisés qu'à cette fin précise. Pour plus d'informations sur la collecte de données consultez mes mentions légales.