Recettes salées Vegan

Pâtes aux petits pois et au tofu fumé

Ces pâtes traînent depuis un moment dans ma tête, à la catégorie : “j’arrive jamais à avoir des petits pois frais parce que je me lève trop tard pour le marché”. En même temps, je tiens bien trop à mon sommeil pour faire l’impasse et me lever à 8h.
J’ai donc décidé d’utiliser des magnifiques petits pois surgelés, parce qu’après tout, pourquoi pas hein.
Il s’agit là d’une recette qui me semble sortir de ma mémoire mais franchement à postériori je ne suis même plus sûre : les pâtes aux lardons avec des petit-pois. Aujourd’hui je vous donne la version végétarienne de ce plat assez traditionnel.

Pâtes aux petits pois

Le petit-pois et sa cuisson

Les petit-pois sont un espèce de drôle d’hybride : on dit parfois qu’ils sont des féculents alors qu’en réalité, malgré une teneur assez forte en glucides, ils sont bien un légume. Enfin, disons qu’hormis en conserve, ces derniers sont considérés comme un légume et pas un féculent.
La limite a l’air ténue, mais sachez que plus c’est frais, et mieux c’est. Si vous avez de très jeunes et frais petit-pois, je vous conseille de ne même pas prendre la peine de les cuire longtemps à l’eau mais plutôt de les passer rapidement à la poêle : ils sont reconnaissable par leur petite taille, et leur saveur sucrée et douce.

Autrement, il faut une douzaine de minutes pour cuire les petits pois les plus âgés, dans de l’eau. Ensuite alors, on les fait traditionnellement revenir dans du beurre, mais une bonne huile d’olive fait également l’affaire pour relever leur côté gourmand. Petit bonus pour la cuisson : ajoutez des oignons nouveaux pour qu’ils apportent leur côté aqueux qui viendra casser la sensation plus copieuse des petits pois en bouche.

Pour conserver la jolie couleur des petits pois, pensez bien à préparer un volume d’eau très froide pour la fin de cuisson : plongez-les dedans, ça leur évitera de finir vert caca d’oie. Garanti sans trucage.

Et un jour dans votre vie, achetez de jeunes pois, ouvrez la cosse, et croquez immédiatement les petites boules vertes : jamais petit-pois n’aura été aussi bien cuisiné, promis!

Les lardons de tofu, alternative sans viande à la saveur fumée des lardons

J’en utilise assez souvent, et j’adore en déguster : les allumettes fumées de tofu cuisinées façon lardons sont vraiment un must qui relève astucieusement les plats.
Comme leur analogue 100% pur cochon mort, ça reste un produit très salé car j’utilise de la sauce tamari.
A ce propos, surtout, prenez de la sauce réduite en sel. J’ai toujours la sauce tamari de la marque Lima, allégée en sel, et même comme ça, je trouve ça relativement salé alors que je mange déjà pas mal salé moi-même.
De fait, la recette est déjà sur le blog depuis un moment, mais j’ai cependant ajouté un peu de sirop d’agave, juste un trait, promis, pour avoir une caramélisation qui est vraiment bienvenue! Maintenant c’est trop gras, trop sucré, trop salé, ne me remerciez pas.

Avec quelles pâtes réaliser cette recette aux tofu fumé et petits pois?

La crème de soja va rester relativement liquide, pour autant, le jour où j’ai fait mes photos, j’ai utilisé des orrechiette et j’ai trouvé ça un peu sec.
Pour une recette avec de la crème, qui sera en quantité moindre en comparaison à de la sauce tomate, favorisez des pâtes qui n’ont pas trop de creux, sinon vous aurez vite l’impression de n’avoir de crème nulle part et aurez vite fait d’y balancer 3 briques pour compenser.

Pâtes au tofu fumé

Pâtes aux lardons de tofu et petits-pois

Pour que ça ait du goût, on va cuire un peu d’échalotes pour commencer, dans juste ce qu’il faut d’huile. Une fois qu’elles sont en train de devenir plus fondantes et qu’elles montrent des signes clairs d’avoir envie de dorer, on va les mettre de côté, et préparer ses lardons de tofu. Ces derniers laissent un peu de “jus” de cuisson, et au lieu de le laisser de côté, on va en tirer partie, en ajoutant la crème. Avec les premiers arômes laissés par les échalotes, puis le jus de cuisson caramélisé des lardons de tofu, on va alors obtenir une crème pleine d’arômes!
Il ne vous restera plus qu’à y rouler vos nouilles, parce qu’on doit bien les enrober. Pour mieux faire adhérer, le conseil des vrais de la vraie, c’est de garder un peu d’eau de cuisson des pâtes qui contient de l’amidon et va donc lier la crème sur les pâtes.

On a ici un plat bien complet, le must c’est ensuite d’ajouter un peu de poivre fraîchement moulu, ou encore mieux, un poivre de kampot dans son sel. C’est incroyable de saveurs et d’évidence. C’est simple, j’ai tendance à en mettre dans à peu près tout, parce que c’est très parfumé, et ça apporte une saveur folle !
Pour compléter le tableau, il y a également l’aimable participation des fleurs de ciboulette : elles sont très colorées, mais elles ont aussi l’énorme avantage d’être très savoureuses! J’ai ici, je dois l’avouer, beaucoup de chance d’avoir un gros bac de ciboulette! C’est le genre de trucs increvable, vivace (qui revient chaque année sans avoir à faire quoi que ce soit), et qui nous offre une floraison qui dure presque un mois. Pensz à en laisser pour les insectes, mais quelques fleurs parsemées apportent leur saveur d’échalote !

Pâtes aux petits pois et au tofu fumé

Pâtes au tofu fumé
Imprimer la recette
5 de 2 évaluations

Pâtes aux petits-pois et aux lardons vegan

Des pâtes préparées avec la saveur fumée du tofu, détaillé en fines allumettes bien croustillantes, et des petits pois, le tout lié avec de la crème aux saveurs de l'échalote. Un plat de printemps tout simple et très savoureux.
Temps de préparation15 min
Temps de cuisson10 min
Portions: 2 personnes

Ingrédients

  • 200 g tofu fumé
  • 130 g petits pois
  • 200 g pâtes
  • 3 c. à soupe huile d'olive
  • 50 g échalote
  • 2 c. à soupe sauce tamari
  • 1 c. à café sirop d'agave
  • 100 g crème de soja

Instructions

  • Pelez et ciselez finement l'échalote.
  • Dans une casserole, faites chauffer de l'eau, et une fois à ébullition, ajoutez les petits pois, puis cuisez 10 à 12 minutes. Préparez un volume d'eau froide pour stopper leur cuisson et leur conserver leur magnifique vert tendre.
  • Une fois les petits pois cuits, huilez une poêle avec 1 c. à soupe de l'huile, et faites revenir l'échalote finement découpée jusqu'à ce qu'elle devienne légèrement translucide et colore.
  • Mettez de côté dans un bol, puis mettez le reste d'huile d'olive et la sauce soja dans la poêle.
  • Ajoutez le tofu fumé que vous aurez détaillé en fines allumettes ; plus elles sont fine et plus le rapport fondant/croustillant est intéressant à mon sens. Faites chauffer à feu moyen, pour bien faire dorer et développer les arômes. A la fin de la cuisson, ajoutez le sirop d'agave et laissez caraméliser un peu.
  • Mettez l'échalote dans la poêle, et, en dehors du feu, ajoutez la crème puis les petits pois, et laissez chauffer à feu très doux..
  • En parallèle, vous aurez pris soin de faire cuire vos pâtes, sans excès, et conservé un peu de l'eau de cuisson de ces dernières.
  • Mettez les pâtes dans la poêle et faites revenir quelques instants en ajoutant un peu d'eau de cuisson des pâtes, pour bien lier le tout.
  • Poivrez, et servez. Logiquement, vu la dose de sel dans la sauce tamari, vous n'aurez pas besoin d'en ajouter d'avantage.

Notes

Pour ma part, j’avoue avoir un faible pour le tofu fumé taifun, et je ne trouve que la version aux graines, qui me convient très bien.

5 Commentaires

Commenter

Evaluation de la recette




En publiant ce commentaire, vous autorisez la collecte de vos informations (adresse e mail et IP) qui ne seront utilisés qu'à cette fin précise. Pour plus d'informations sur la collecte de données consultez mes mentions légales.