Recettes salées Vegan

Carottes confites aux oignons, fruits secs et boulgour

Ce mois-ci,les légumiades portaient sur les carottes, nous sommes le 21 au moment où j’écris cet article et toujours aucune couleur de carotte par ici. Je vous le dis, c’est une honte.
J’ai donc passé les derniers jours à manger des carottes sous pas mal de formes, je vous préviens sir ça fait vraiment le derrière rose!
Et aujourd’hui c’est avec cette recette de carottes confites aux oignons avec du bouglour que j’ouvre les festivités!

Carottes confites aux oignons et aux fruits secs

Les légumiades autour de la carotte : cuisiner la carotte différemment

Certains qui ne me suivent pas partout ou pas depuis longtemps se demandent certainement de quoi je parle ! Les légumiades (#legumiades partout) sont un petit défi mensuel organisé autour d’un légume local et de saison, afin de s’inspirer tous ensemble pour consommer plus facilement les produits d’ici. Cette démarche est simple, mais on a souvent de vieux automatismes sur des produits lointains ou pas de saison, l’idée est donc d’apprendre à consommer plus logique et de favoriser la production française.

Si vous souhaitez retrouver le groupe en question, il s’agit de “Cuisine vegan et de saison“. Les règles du groupe sont assez resserrées (je préfère le préciser parce que si vous souhaitez juste partager toutes vos recettes vegan avec cajou et chocolat vous risquez d’être déçu.e.s!) histoire qu’on partage vraiment sur le cœur du sujet qui est de réduire au maximum les produits non français. On dit pas qu’on mange jamais d’orange, de chocolat ou autre, on essaye juste de s’inspirer seulement sur les produits d’ici.
Parce que franchement, on connaît tous les carottes et les poireaux, mais pas toujours facile de sortir un peu de nos habitudes de cuisine et de pas les servir en fondue ou cuites à l’eau.

Du coup, ce mois-ci, vous l’aurez compris, on va essayer de sortir des grands classiques (non pas moins délicieux) pour redorer le blason de la carotte. Enfin ce mois, cette fin de mois.
Parmi les recettes que j’aime beaucoup sur le blog, il y a la recette de la purée de carottes au lait de coco (très facile à préparer et plutôt différente de ce dont on a l’habitude) et les dumplings vegan dont on peut changer la garniture vers l’infini et au delà mais qui s’entend très bien avec les carottes.

Recette de carottes confites aux épices

Faire des carottes confites

Les carottes sont déjà un peu sucrées par nature, et même si les carottes de “garde” sont parfois un peu raides, on approche de la belle et pleine saison des carottes primeur … Je ne peux que vous les conseiller pour leur tendresse, leur goût et leur fraîcheur, ça va sans dire.

Comme tout le monde avec ces histoires de confinement je cuisine un peu avec ce que j’ai sous la main, et j’essaye de vider mes placards des fonds de trucs qui traînent. Il s’avère que j’avais un fond de boulgour, et que cette idée de recette chaude, douce et légèrement sucrée, traîne dans ma tête depuis un long moment en inspiration.
En gros dans mon esprit c’était comme un genre de couscous un peu pas traditionnel.
Les légumes sont très cuits, les sucs des différents éléments se combinent et forment une saveur sucrée, caramélisée, gourmande.
J’ai ajouté des oignons parce que c’est juste dément très cuit comme ça, avec une pointe d’épices chaudes : un peu de coriandre moulue et sa saveur citronnée, et de la cannelle. Je l’utilise souvent en cuisine salée et c’est vraiment une note très gourmande à ne pas oublier !
Pour ce qui est des fruits secs, j’avais seulement du raisin sec (et pas terrible en plus) sous la main, mais vous pouvez utiliser des pruneaux (promis avec les carottes c’est un véritable délice) ou des abricots secs.
Et pour le côté croquant, j’ai ajouté quelques amandes, qui une fois cuites ont une texture parfaite.

Pour confire les carottes, je les ai d’abord faites cuire une bonne vingtaine de minutes en cocotte après avoir fait revenir les oignons, puis j’ai ajouté un peu de sucrant (du sirop d’agave, mais ça peut être du sucre de canne) et laissé la magie opérer.
Le résultat est très fondant, il s’agirait presque de les faire compoter, c’est un véritable délice.
Mes carottes étaient vraiment fatiguées, donc moins agréables et plus dures, mais ça n’a rien gâché.

Le boulgour, ce mal-aimé

Je n’ai jamais mangé de bouglour chez ma maman, et la première fois que j’en ai entendu parler c’est dans Kaamelott où on ne peut pas dire que ce soit super engageant quand il parle de petits grains tout secs.
J’ai fini, dans ma grandr boboïtude, par en acheter au magasin bio, et j’ai bien aimé son côté un peu cuit mais croquant.
Le boulgour en gros c’est du blé concassé en petits morceaux. Moi j’aime bien mais je sais que ça ne fait pas l’unanimité : je trouve que c’est sous-coté très sincèrement parce que ça change.

Il est très bon avec de la sauce tomate, mais il est ici le parfait accompagnant pour les carottes et oignons confits aux fruits secs! Je ne peux que vous conseiller de cuisiner quelques pois chiches, qui en feront donc un plat très complet.
Son gros avantage c’est que c’est un plat complet, vegan, et extrêmement bon marché.

Carottes confites aux oingons et aux épices

Carottes confites
Imprimer la recette
4.72 de 7 votes

Carottes confites aux oignons et aux fruits secs

Un plat complet vegan de carottes confites avec des oignons, du boulgour, et des fruits secs.
Temps de préparation15 min
Temps de cuisson50 min
Type de plat: Plat principal
Cuisine: Française
Portions: 4 personnes

Ingrédients

  • 500 g carottes
  • 1 oignon jaune
  • 3 c. à soupe huile d'olive
  • 1/2 c. à café coriandre moulue
  • 1/4 c. à café cannelle moulue
  • 150 ml eau
  • 25 g raisins secs
  • 20 g amandes
  • 1,5 c. à soupe sirop d'agave
  • 1 pincée sel

Instructions

  • Dans un premier temps, lavez et épluchez vos carottes. Cette recette sera plus savoureuse et le temps de cuisson moins long avec des carottes primeur qu'avec de vieilles carottes très grosses.
  • Coupez-les en très fines lamelles : plus elles seront fines et plus le résultat final sera tendre.
  • Ciselez l'oignon en lamelles.
  • Dans une cocotte (il faut que ce soit assez profond car les carottes prennent pas mal de place avant de réduire), faites revenir les oignons en lamelles dans l'huile, sur feu moyen, pendant 5 minutess environ. Les oignons ne doivent pas colorer, juste devenir translucides.
  • Ajoutez alors les carottes, les épices, et faites revenir en remuant.
  • Ensuite, ajoutez l'eau, les amandes et les raisins secs (ou le fruit sec de votre choix), et couvrez. L'idée est de cuire les carottes (en remuant régulièrement), pour qu'elle deviennent tendres. Je vous conseille donc de rester su feu doux, et d'ajouter au besoin un peu d'eau dans le fond pendant cette phase.
  • Une fois les carottes attendries (vous pouvez toujours essayer de leur montrer des vidéos de chatons haha), mettez le sirop d'agave et le sel, et découvrez légèrement. Sur feu doux, en remuant toujours régulièrement, faites évaporer pour concentrer arômes et sucre.
  • Il m'a fallu en tout une cinquantaine de minutes.
  • Servez alors avec le boulgour que vous aurez cuit en amont, et des pois chiches (que vous pouvez ajouter en fin de cuisson pour les réchauffer).
  • Pour la dégustation, je vous conseille de la coriandre fraîche ciselée qui se marie très bien avec ces saveurs.

17 Commentaires

  • 5 stars
    Recette testée avec succès et des abricots secs, c’est un délice! J’ai juste ajouté un peu de piment fumé en fin de cuisson.
    Merci pour la recette, elle part dans mon carnet pour les jours sans inspiration!

  • 4 stars
    Bonjour,
    J’ai testé cette recette avec ce que j’avais sous la main et mon inspiration (j’ai beau essayer, je suis incapable de suivre une recette à la lettre il faut toujours que je change quelque chose haha..) c’était délicieux ! Je n’avais pas d’oignon (ni pois chiches, amandes ou boulgour), j’ai donc fait avec carottes, épices et raisins secs, un petit reste de patate douce, et j’ai ajouté à la fin de cuisson des cacahuètes et… des feuilles d’orties hachées (et pourquoi pas? Je suis fan des plantes sauvages :p). Le mariage des goûts était top ! Je réessayerai avec d’autres choses, peut-être du plantain.
    Bref. Merci pour la recette, même si j’ai un peu dévié 😉

    (J’aime beaucoup la carotte et c’est à peu près le seul légume que j’ai en bonne quantité en ce moment, si tu as d’autres recettes ou idées qui changent un peu je suis preneuse !)

    • Coucou Charlotte,
      En effet haha, on dévie beaucoup de la recette : je te conseille de la refaire avec des oignons, ils ont une vraie plus-valu 😉 !
      Mais l’important c’est que cette inspiration et tes fonds de placards t’aient menés vers un plat délicieux!

  • Chère Délia, j’ai entrepris de réaliser ta recette à mon retour des courses. Elle est très simple et rapide à préparer et les épices parfument toute la cuisine !
    Je n’avais pas de raisins secs mais des abricots, dommage qu’ils passent inaperçus visuellement mais ils contribuent à la sucrosité du plat. J’ai un peu forcé sur le sel (2 pincées) et parsemé ce joli plat de persil frais : c’était vraiment très très bon, je réitèrerai avec un peu de piment pour accentuer le côté oriental… Merci pour ce nouveau ravissement ! 😀

  • C’est délicieux ! Même si j’ai remplacé les raisins qui me faisaient défaut par quelques pruneaux :-). Et puis personnellement j’aime (beaucoup) le boulgour et je me suis régalée (cher et tendre aussi). Merci pour cette recette qui deviendra un classique ! Ah oui nota : les pruneaux que j’avais dans le placard sont très (trop) sucré, du coup j’ai fait l’impasse sur le sirop d’agave.

Commenter

Evaluation de la recette




En publiant ce commentaire, vous autorisez la collecte de vos informations (adresse e mail et IP) qui ne seront utilisés qu'à cette fin précise. Pour plus d'informations sur la collecte de données consultez mes mentions légales.