Desserts Vegan

Gâteau aux noix et au café

*Post sponsorisé, rédigé pour Carte noire ; mes avis restent entièrement miens

Aujourd’hui on se retrouve pour une recette qui sent bon les après-midis chez la mamie, une recette que je voulais proposer ici depuis longtemps, et qui est une toute bête recette de gâteau aux noix et au café, légère et plutôt traditionnelle, mais Ô combien délicieuse.

Gâteau au café et aux noix

Carte Noire m’a contactée pour imaginer une recette autour du café, et forcément j’ai eu en tête ce gâteau que proposait souvent ma mamie au goûter. C’était un cake aux noix fait surtout avec des œufs montés en neige, une demi tonne de sucre (par part), et beaucoup de noix : j’ai réussi à récupérer le papier avec la recette imprimée dessus, telle une relique sacrée, qui s’appelle pompeusement “cake aux noix du jardin”. Je vais vous dire, entre nous, ça marche aussi quand elles ne viennent pas du jardin.

Et si j’ai eu en tête l’idée avec du café, c’est parce qu’invariablement, le cake aux noix se retrouvait TOUJOURS, systématiquement et implacablement dans le fond de tasse de café de mes parents ou à flotter à la surface comme un iceberg en déroute, après que j’ai décidé de l’y tremper visiblement trop longtemps. Tremper son goûter dans un liquide, chaud qui plus est, est vraiment une compétence dont on sous-estime beaucoup trop la maîtrise.

Je n’ai que rarement l’occasion de passer au rayon café des supermarchés, n’en buvant pas souvent et n’allant pas non plus souvent au supermarché, je n’avais donc pas eu le loisir de constater que Carte Noire propose une gamme complète (des capsules au café grain) issue de l’agriculture biologique, et ce avec plusieurs crus de cafés arabica. Comme toute autre production biologique ça implique une production sans contact avec du grain de café non bio pendant tout le procédé de la cueillette, à la transformation.

Les grains de café sont alors assemblés, comme un puzzle aromatique : plusieurs grains de plusieurs plantations biologiques sont choisis et mélangés, pour donner un café équilibré et qui plaise au plus grand nombre.

Utiliser le café en pâtisserie

Pour cette recette, j’ai choisi du café soluble, parce que je trouve que c’est le café le plus facile à concentrer et utiliser tel quel en pâtisserie : c’est d’ailleurs ça qu’on utilisait, chez un ancien patron en pâtisserie, qui faisait les meilleurs opéras mangés dans toute ma vie -et je suis sûre de dire pareil quand j’aurai 80 ans et un dentier.

Le fait est que le café soluble est pratique car comme son nom l’indique, il fond, dans l’eau. On peut facilement l’incorporer aux préparations puisque dans tous les gâteaux ou presque on ajoute du liquide, qu’on peut aromatiser au café.

Bon, il faut dire également que le café soluble est celui que buvait toujours mon papa dans son café au lait, j’ai un certain attachement sentimental avec ces petits grains que j’entendais tomber dans le bol tous les matins et que je voyais flotter à la surface du lait, pas encore totalement dissous. 

Le café en grains ou moulu -servi du coup en expresso- peut aussi servir, mais je trouve cependant qu’il est parfois trop faible en arômes et ne se prête pas à toutes les préparations.

On peut par exemple utiliser les grains de café entiers pour infuser des préparations. Pour ce qui est de l’imbibage des biscuits notamment pour un tiramisu, il vaut mieux s’orienter vers un café très corsé, car il est difficile de concentrer un café sous forme d’expresso, fait à partir de café moulu. Bref, tu l’auras compris, en pâtisserie, je suis team café soluble.

Cake aux noix et au café

 Arabica et Robusta : deux salles, deux ambiances

Le café, comme le chocolat, n’est pas issu d’un seul arbre. Là où les cacaoyers ont trois variétés (criollo, forastero et trinitario, va, cadeau pour ta culture générale pour briller en société), le café se divise en deux grandes variétés, que sont le robusta et l’arabica. Il en existe d’autres mais ce sont les plus communes.

Le robusta porte bien son nom : un arôme fort, une amertume marquée, et une saveur plus … Robuste!
Du coup, l’arabica est un peu plus doux, et aromatique, moins fort en caféine aussi.
Il n’est pas rare qu’un robusta soit complété d’un peu d’arabica pour tempérer une partie de son caractère amer et le rendre ainsi plus accessible à savourer.

En gros, ce que je t’explique, c’est que comme le chocolat ou le vin, il existe des tas de crus dans le café, et qu’il en existe donc forcément un pour toi dans ce bas monde. 

Cake vegan aux noix

Gâteau noix et café : le traditionnel grenoblois

Dans la pâtisserie régionale, il existe le grenoblois, un gâteau qui vient de la région de Grenoble (merci Sherlock Holmes), et qui se compose de café et de noix, avec un glaçage de glace royale au café. Le mélange des deux est assez intéressant en pâtisserie, la noix et le café ayant, par leur amertume, la capacité à réduire l’effet sucré en bouche, un peu comme l’acidité.

Le gâteau seul est riche en café et en noix, discrètement sucré. J’ai fait un premier essai avec une toute autre base de recette (je voulais coller au mieux aux blancs montés de la recette de base en utilisant de l’aquafaba mais il s’est avéré que ce fut un échec cuisant de catégorie immangeable), en le glaçant, et c’était vraiment sucré.

Avec la nouvelle base que je vous propose ici, vous pouvez glacer le gâteau pour avoir cet effet croquant sur le dessus (comme sur mon cake citron), ou vous pouvez opter pour une simple chantilly végétale aromatisée d’un peu de café soluble.
Je trouve que l’effet glace royale café apporte un côté croquant agréable sur le dessus, et vient faire taire un peu l’amertume de la noix, bien perfide quand t’en as des morceaux coincés dans les dents.
Ce gâteau à mi-chemin entre le cake aux noix et le grenoblois donc, sera parfait, accompagné d’une tasse de café ou d’un chocolat chaud !

Gâteau noix et café sans oeufs

Recette de gâteau aux noix vegan
Imprimer la recette
4.2 de 5 votes

Gâteau aux noix et au café vegan comme un grenoblois

Un gâteau aux noix et au café végétalien, délicieux et peu sucré, parfait pour le goûter.
Temps de préparation30 min
Temps de cuisson30 min
Type de plat: Dessert
Cuisine: Française
Portions: 6 personnes

Ingrédients

  • 75 g huile végétale
  • 85 g sucre en poudre
  • 70 g yaourt végétal ici yaourt de soja
  • 25 g eau
  • 10 g café soluble Carte Noire
  • 150 g farine de blé t45
  • 1/2 sachet levure chimique sans phosphate
  • 100 g noix

Glaçage (facultatif)

  • 200 ml crème végétale à fouetter
  • 100 g sucre glace
  • 15 g eau
  • 1,5 c . à café café soluble Carte Noire

Décoration

  • noix
  • praliné

Instructions

  • Dans un saladier, mélangez au fouet le yaourt végétale avec le sucre.
  • Dans un petit récipient, mélangez l'eau et le café avec une cuillère, pour obtenir un liquide très café, sans petits grains.
  • Ajoutez au mélangé précédent, et mélangez bien.
  • Ajoutez alors l'huile, mélangez brièvement et ajoutez la farine et la levure.
  • Je le précise mais sait-on jamais : ne vous amusez pas à casser vos noix maintenant, les pâtisseries qui doivent lever au four en vegan doivent être peu mélangées (à partir du moment où on incorpore la levure), et doivent surtout ne pas trop attendre avant d'être enfournées.
  • Incorporez alors les noix, puis coulez dans un moule ou un cercle (le mien faisait 18 cm, si votre plat est plus grand, n'hésitez pas à doubler les quantités).
  • Cuisez à 180°C pendant 30 à 40 minutes : une pointe de couteau doit ressortir sèche de votre gâteau.

Glaçage au café (facultatif, le gâteau se consomme parfaitement sans)

  • Si vous choisissez l'option chantilly, fouettez la chantilly, et lorsqu'elle est montée, ajoutez le café (1c. à café) dilué (dans une ou deux c. à café d'eau) et du sucre glace à votre convenance.
    Etalez sur le gâteau à l'aide d'une spatule ou d'une cuillère et déposez les noix et le praliné si vous en avez (vous pouvez aussi faire votre praliné maison). Si vous le préférez, vous pouvez servir la crème à part pour pouvoir conserver le gâteau à température ambiante et favoriser ainsi son moelleux.
  • Pour l'option glaçage façon glace royale, mélangez les quantités d'eau, café et sucre glace pour obtenir un mélange épais mais fluide. Versez sur le gâteau et répartissez, puis décorez de quelques noix. Laissez sécher à l'air libre. Cette version n'a pas besoin d'être conservée au frais.

16 Commentaires

  • J’en ai l’eau à la bouche de bon matin, dis !!
    Ca me donne une idée pour le réaliser en number cake pour l’anniversaire de mon papa qui aura 70 ans fin avril (qu’on fêtera je-ne-sais-quand), lui qui adore les noix et le café… ah oui le café c’est sacré chez nous aussi surtout si il est bio.

  • Ce gâteau a l’air délicieux ! En tant que bonne grenobloise 😉 j’ai justement un petit kilo de noix à ma portée. Je nai plus qu’à tester la recette qui me donne l’eau à la bouche

  • 5 stars
    Je l’ai fait ce weekend pour Pâques (option glaçage) et toute la famille a adoré. Il est vraiment délicieux ! On a adoré le jeu des textures (moelleux du gâteau, croquant des noix et du glaçage) et le mélange subtil des arômes des noix et du café. Merci beaucoup pour cette super recette !

  • 5 stars
    Encore une super recette ! Pour le “glaçage”, j’ai opté pour celui de Carrot Cake du site en l’aromatisant au café car j’avais adoré sa texture. Même après 3 ou 4 jours, le gâteau avait gardé toute sa saveur et sa densité. Plus les jours avançaient, et plus je le trouvais meilleur.

  • 2 stars
    Hello,

    J’ai beau avoir fait attention avec la levure, j’ai un gâteau tout raplapla à la fin. Il a presque doublé durant la cuisson (j’ai utilisé aussi un moule de 18 cm). Il est cuit comme il faut mais il est complètement retombé. Je ne sais pas ce que j’ai fait de mal… dommage. Il n’est pas mauvais mais c’est décevant

    • Coucou Hannao!
      Le gâteau n’a pas vocation a être très levé, si tu regardes bien les photos il n’est pas très “haut” 🙂
      Donc j’imagine en effet que tu as pu éprouver des difficultés! As-tu essayé par curiosité de doubler la dose si tu souhaites une certaine épaisseur? 😉

      • 4 stars
        Merci de ton retour: Oups la boulette…

        J’ai essayé hier en faisant 1.5x les quantités et en effet l’épaisseur est top :). En revanche, la cuisson doit être adaptée ^^ (La croûte trop cuite et le centre à peu cuit). Je pense à quelque chose comme 160° pendant une heure.

        Aussi j’ai augmenté le café de 50% mais c’est peut-être parce que mon café soluble était de relative

        Bonne soirée

        • Coucou!
          Ouf, sauvée!
          Oui en effet selon le four et quand c’est plus épais ça peut mériter adaptation de la cuisson, mais je suis contente que tu aies enfin solutionné ton souci!!

Commenter

Evaluation de la recette




En publiant ce commentaire, vous autorisez la collecte de vos informations (adresse e mail et IP) qui ne seront utilisés qu'à cette fin précise. Pour plus d'informations sur la collecte de données consultez mes mentions légales.