Recettes salées Sans gluten Vegan

Protéines de soja texturées caramélisées

Certains vont me dire « à tes souhaits meuf », parce que l’évocation de ces petits bouts de secs ne va pas vraiment leur parler.
Vous vous fourrez le doigt dans l’oeil jusqu’à l’omoplate comme dirait mon paternel, et ça a l’air d’être une manœuvre plus douloureuse et physique que d’apprendre à aimer les protéines de soja texturées.
Aujourd’hui je vous partage une recette que j’adore, et qui pourra s’utiliser de bien des manières dans votre quotidien : les protéines de soja texturées caramélisées aka, ta future recette de PST (pour les intimes) favorite.

Protéines de soja au caramel

Les protéines de soja texturées, c’est quoi ?

C’est des petits bouts tout secs (j’ai pas dit que c’était totalement faux) vendus dans des paquets ou au rayon vrac. On en trouve de plusieurs tailles et formes : petites, moyennes, grandes, médaillons, allumettes … Et de toutes les qualités.
Celles vendues en magasin bio sont généralement assez fermes, je vous déconseille les très grosses qui vous donneront plus l’impression de manger un bol de céréales qu’un truc fondant et moelleux.
Par contre, les toutes petites et moyennes sont à mon sens praticables et plutôt bonnes à condition d’avoir été bien assaisonnées. Ca tombe bien, c’est le sujet du jour !

En magasin, j’achète généralement celles de la marque markal, qui me suffisent pour mon utilisation. A savoir : je commande extrêmement peu sur internet, je n’achète donc que très rarement sur des sites, et donc je me contente de ces produits là.
Pour une utilisation différente ou un souhait de varier les plaisirs, je vous conseille de vous tourner vers d’autres marques comme les protéines de soja Hello bio ou vantastic food.

Protéines de soja caramélisées

Comment cuisiner les protéines de soja caramélisées ?

Les protéines de soja texturées sont longtemps restées dans mes bocaux. Pas trop d’idées pour les préparer, pas trop envie de manger des machins à moitié croquants que j’avais mal réhydratés.
C’est fou ce que la méconnaissance d’un ingrédient peut vous le rendre détestable.

Cette recette permet d’obtenir des protéines de soja bien fondantes et à la fois caramélisées et bien enrobées de sauce. Elles sont volontairement assez assaisonnées, il est possible de ne mettre que la moitié de l’assaisonnement pour un résultat plus léger en sel/arôme.
J’aime les manger dans des plats avec des légumes, du riz : elles apportent une note sucrée salée remplie d’umami.

Pour commencer, quelque soit la taille des protéines de soja, je les réhydrate : la première fois que je les ai préparées, je les ai balancées nature dans de la sauce tomate, vous imaginez qu’on espère rarement manger sa bolognaise avec des petits morceaux qui croustillent dedans.
Pour procéder à cette réhydratation, on ne va pas juste mettre de l’eau alors qu’on peut mettre du goût dans le liquide, pas vrai ?
Ici j’ai choisi de mettre du bouillon et du tamari.
On peut ne mettre que l’un, que l’autre, c’est à votre convenance. Sachez en tout état de cause que si votre bouillon ET la sauce tamari sont salés, ça va être salé aussi au bout du compte car on va ici faire évaporer totalement le jus. Ca va concentrer les arômes alors si vous avez peur que ce soit trop pour vous, allez-y mollo.

J’ai commandé sur Cabane du 12 un bouillon de la marque écoidées « goût boeuf ». Si ça n’a pas le goût du bœuf, c’est une saveur agréable qui se dégage de sa préparation, et je trouve ça sympa dans ce genre de recettes.
Vous pouvez utiliser un bouillon de légumes tout simple, de préférence sans sel ajouté, ou bien prévoir de mettre du miso pour apporter une saveur umami bien marquée. Plus ça va, plus je mange du miso, c’est vraiment devenu un indispensable dans ma cuisine (j’utilise du miso rouge, son goût est bien fermenté mais en même temps un peu moins fort que le brun).

Pour s’éviter tous les problèmes de loupage de caramel, j’ai pris le parti de faire les choses très simplement. On laisse les protéines de soja réhydrater, dans de l’eau qu’on aura bien fait bouillir avanbt : ça permet de vraiment les attendrir et de les faire bien gonfler.
Ensuite, je les mets dans la poêle avec un peu de matière grasse et le sirop d’érable, et je laisse réduire sur feu doux, jusqu’à ce que les protéines soient enrobées d’un délicieux liant caramélisé bien relevé.
Il n’y a pas plus simple, et en même temps, pas vraiment un truc plus bon.

Ces protéines de soja au caramel pourront être délicieuses avec une sauce alfredo vegan, ou bien pour remplacer le tofu fumé dans cette recette de blettes au tofu fumé .

PST au caramel

Protéines de soja au caramel
Imprimer la recette
4.78 from 9 votes

Protéines de soja au caramel

Cuisiner les protéines de soja pour obtenir un résultat caramélisé, c'est très facile ! Je vous propose d'apprendre à utiliser cet ingrédient peu cher, pratique et intéressante pour varier les plaisirs de votre cuisine végétarienne.
Temps de préparation10 min
Temps de cuisson10 min
Temps de réhydratation10 min
Type de plat: Plat principal
Cuisine: vegan, Végétarienne
Portions: 4 personnes

Ingrédients

  • 120 g protéines de soja texturées moyennes si possible
  • 600 g eau
  • 2 c. à café bouillon de légumes en poudre ici
  • 45 g sauce tamari la sauce soja est ok aussi mais moins forte
  • 2 c. à soupe huile d'olive
  • 3 c. à soupe sirop d'érable

Instructions

  • Faites bouillir l'eau.
  • Disposez les protéines de soja texturées dans un saladier ou un grand bol.
  • Versez par dessus l'eau, le bouillon en poudre, et la sauce tamari. Remuez pour bien immerger toutes les protéines de soja, et laissez gonfler une dizaine de minutes.
  • Faites chauffer une poêle. Versez dedans les protéines de soja, avec leur liquide, puis ajoutez l'huile d'olive et le sirop d'érable.
  • Laissez réduire sur feu moyen à découvert pendant une dizaine de minutes, plus si nécessaire. Le but est d'obtenir des protéines de soja liées et bien colorées.
  • Servez chaud.

Notes

Si vous n’avez pas de sirop d’érable, vous pouvez utiliser du sirop d’agave, ou même un peu de sucre : l’important est que vous ayez un sucrant pour obtenir une caramélisation.
Avec cet assaisonnement, on obtient des protéines de soja très aromatisées. Si vous voulez en manger beaucoup, vous pouvez réduire la quantité de bouillon et de sauce tamari.

23 Commentaires

  • 5 stars
    Ah ouais t’es comme ça toi, après la recette absolument délicieuse de lentilles à la crème tu balances une recette de pst caramélisées 🤩🤩 oh joie! oh bonheur! mes prochains repas sont donc dans la boîte. Merci!!!

  • 5 stars
    Testée ce soir et approuvée ? Je les ai servis avec du riz au curry, c’était goutu🙂
    Je voulais mettre du miso mais j’ai eu peur de mal le doser, vu que j’avais mis du bouillon…
    En tout cas recette top et passe partout, déclinable avec plein d accompagnement, trop bon! ( COMME D’HABITUDE)

  • j’aime bien les PST ( et celles de pois aussi) alors le bouillon Boeuf ne goute pas le boeuf?, j’ai la version jambon et elle sent bien le jambon, en version caramélisée j’aime bien ( l’été je trouve que cela se marie bien avec le poivron grillé mais là nous sommes à 6 mois des poivrons ) et le miso, tu as raison, c’est addictif

    • En effet, les poivrons devront attendre (d’autant que j’y suis intolérante alors que j’adore ça T_T), il faudra que je teste le goût jambon du coup 😉 !
      Le miso est vraiment terrible : tu crois ne pas trop aimer ça et puis bim bam boum.

  • 5 stars
    Bluffant ! Recette testée ce soir et c’était simple, rapide & délicieux ! Mes ados ont adoré, combo gagnant ! – Mon mari a même cru au début que c’était de la viande hachée sauce teriyaki 🙂

  • 5 stars
    Comme toi, j’ai fait l’erreur de débutante de mettre ça nature dans de l’eau… et ça m’a passé l’envie d’en manger pendant quelques années. On est d’accord que la base pour bien apprêter les protéines de soja, c’est la réhydratation avec plein de goûts dedans. Du coup, depuis que j’ai compris cela, j’en utilise régulièrement et je trouve que c’est assez pratique pour toutes sortes de plats ! J’ai testé ta recette ce midi, avec une bonne dose de coriandre fraîche et c’était top (il faut dire que je suis rarement déçue par tes recettes).

    • Clairement ! Je crois que c’était écrit sur le paquet, innocemment, tu te dis « le paquet va pas me mentir quand même » et en fait si haha !
      Comme toi j’apprends de plus en plus à les aimer : elles sont super pratiques et très polyvalentes.
      Merci beaucoup, c’est toujours très sympa à lire 🙂

  • Ouiii parmi mes recettes favorites avec les PST. On ajoute souvent plein de gingembre et d’ail pour une petite touche chinoise, façon porc au caramel.

  • 5 stars
    Bonjour,
    si l’on veut remplacer le sirop d’érable par du sucre, est ce que ce sera aussi  » cuillères à soupe svp?
    Merci.

  • 3 stars
    Je n’avais que des PST grosses et petites. J’ai choisi les grosses. Je sais pas si du coup elles se sont mal hydratées, mais j’avais beaucoup de liquide. Au bout d’une demi-heure j’en avais encore beaucoup, j’ai fini par en enlever. C’était bon mais peut-être que le problème vient du fait que les PST étaient trop grosses ? Je vais essayer avec des petites (je n’en trouve pas des moyennes). Après j’ai une poêle en Inox et au lien de bien caraméliser, elles ont attaché… Ça a été un peu la misère. Sinon oui elles sont bien assaisonnées et on a bien aimé quand-même. J’en referai mais je prendrais des PST petites et une poêle qui attache moins !

    • En effet, j’avais fait la recette en petite quantité, puis l’ai ensuite multipliée : il faut que je la refasse pour adapter la quantité de liquide en la réduisant un peu. De fait, elle met plus de temps à réduire, même si ça finit toujours par arriver !

Commenter

Evaluation de la recette




En publiant ce commentaire, vous autorisez la collecte de vos informations (adresse e mail et IP) qui ne seront utilisés qu'à cette fin précise. Pour plus d'informations sur la collecte de données consultez mes mentions légales.