Recettes salées Sans gluten Vegan

Velouté de poireau à l’algue Nori

A la fin de l’hiver, alors que tout le monde pense déjà aux fraises qui arrivent et aux asperges qui vont bientôt débarquer, je me remets à parler de poireaux, pour vous présenter une recette de soupe algue nori et poireaux!

Recette de soupe de poireaux

Pourquoi manger des algues?

Les algues sont des aliments principalement riches en iode ; plutôt logique puisqu’on cultive les algues dans la mer!
Et ça tombe plutôt bien, car si les omnivores n’ont généralement pas à se soucier de l’iode car ils en consomment par le biais des produits animaux (animaux qui sont eux supplémentés donc), les végétariens et végétaliens n’ont pas de source aussi fiable, à part nos chères algues.
Dans certains pays, la consommation d’algues dans des plats traditionnels ou en snack est très courante, mais dans nos pays, les algues, c’est plutôt à marée basse en bretagne quoi.

En réalité, les algues peuvent être cuisinées de bien des manières, déjà parce qu’elles sont riches en nutriments, parce que, sous réserve de le faire bien, leur culture n’est pas un désastre écologique, et qu’elles apportent une saveur assez inédite dans les plats végétaux. Elles rappellent à merveille les saveurs marines!

Il en existe plusieurs variétés qu’on trouve dans le commerce, sous différentes formes. On trouve assez facilement des algues fraîches en magasin bio au rayon frais, mais aussi plus simplement dans les rayons poissonnerie pour la salicorne (qui est une algue qui crue, est délicieuse et croquante, vraiment très fraîche).
La manière la plus simple et durable de les avoir est de les acheter séchées : on les réhydrate ensuite, et on en a toujours sous le coude!
Enfin, j’ai eu l’occasion de tester suite à un petit colis de la marque française Marinoë, de la salicorne au naturel en bocal. J’ai été un peu surprise par la saveur très marine de cette algue qui en a clairement dans le slip. Je pense que c’est une algue parfaite sous cette forme pour ajouter une saveur très forte, comme dans ma brandade par exemple!

La saveur commune a toutes les variétés existantes est “mer” mais elles ont toutes leurs spécificités, je vous conseille donc de goûter plusieurs d’entre-elles si vous n’aimez pas. Le kombu par exemple est super raide et coutchouteux alors que la laitue de mer est beaucoup plus agréable et accessible en termes de sensations en bouche.

Soupe de poireaux aux algues

L’association algue nori et poireaux

Au tout début, j’avais acheté des algues, je ne sais même plus trop bien pourquoi. Je n’en mangeais presque jamais.
Le premier sachet acheté m’a duré une éternité, elles devaient avoir le goût de pas grand chose quand j’ai eu fini de les manger.
Et puis à force, je lis que c’est bien d’en manger régulièrement pour l’iode, et puis j’en déguste de plus en plus, et je commence à m’habituer à leur saveur, et je me fais plaisir à en consommer. En réalité on peut en saupoudrer dans ses salades notamment, mais je trouve qu’il faut faire “attention” car certaines saveurs ne vont pas du tout avec et ça donne juste un arrière-goût de poubelle pas fraîche. En tout cas c’est clairement l’effet que ça me fait !
Je me suis souvenue de cette association très heureuse d’une repas partagé avec Valérie, la cheffe du sanglier hirsute, qui nous avait préparé cette soupe.

Le poireau en lui-même est un légume tout ce qu’il y a de plus classique, j’y ai ajouté de la pomme de terre pour épaissir légèrement, mais la saveur globale est fraîche, marine, et verte. C’est un potage plutôt léger, pas une velouté bien consistant. A préparer en grande quantité donc si vous souhaitez le manger en “plat” car ça ne vous sauvera pas de la faim.

Soupe au poireau et à l'algue nori

La préparation du velouté de poireaux et nori

C’est un potage, rien de bien savant, MAIS, l’algue nori est tout de même bien meilleure quand toastée. Je vous conseille donc de la passer à la poêle rapidement, le temps de la faire torrefier et lui faire développer un maximum de saveurs.
Ensuite, on fait cuire les légumes, très simplement : comme toujours, je vous conseille de couper les légumes assez finement/en petits morceaux, pour raccourcir le temps de cuisson.
Enfin, une fois que les pommes de terre sont bien fondante, on mixe bien. Pour la plupart des potages c’est plus une question de goûts, avec du poireau, c’est une question de survie parce que les filaments c’est vraiment pas agréable.
Et ensuite, on grille des graines, de nouveau de l’algue et on met ça par dessus.

Pensez bien, quand vous cuisinez des algues, à faire attention au sel que vous ajoutez : commencez d’abord par l’algue puis, seulement ensuite, ajouter le sel. J’ai fait la bêtise, j’ai mangé ma soupe avec un saladier d’eau à côté pour me désaltérer ensuite haha.


Si vous ne connaissez pas trop les algues, vous pouvez retrouver mes quelques recettes au algues sur le blog :

  • La recette de la tartinade de pois chiches façon thon ! Un must have pour vos sandwichs d’été
  • La salade de riz avec une saveur de la mer, parfaite pour les beaux jours
  • la tapenade qu’on pourrait surtout qualifier d’anchoïade, avec sa petite touche d’algues pour remettre en tête les anchois

Soupe de poireaux à l’algue nori

Une soupe légère aux poireaux avec un peu d'algue nori. Le mélange donne une soupe peu calorique, riche en nutriments grâce à la présence des algues, qui apportent une saveur marine qui contraste avec la saveur terreuse et fraîche du poireau.
Temps de préparation15 min
Temps de cuisson25 min
Type de plat: Entrée
Cuisine: Française
Portions: 2 personnes

Ingrédients

  • 1 c. à soupe huile d'olive
  • 300 g poireaux
  • 2 c. à soupe algue nori en paillettes ou feuilles
  • 1 gousse ail
  • 100 g pomme de terre

Topping

  • algue nori
  • 30 g graines de courge

Instructions

  • Préparez les poireaux : coupez la partie supérieure des feuilles abîmée, les radicelles, et prenez soin de bien ouvrir le poireau en deux dans le sens de la longueur pour vous assurer qu'il ne reste pas de terre.
  • Une fois le poireau bien propre, épluchez une gousse d'aile et passez-la au presse ail (ou à défaut détaillez la au couteau). Dans votre casserole/cocotte, faites revenir l'ail et les poireaux dans l'huile, quelques minutes à feu doux, ajoutez la pomme de terre coupée en tous petits morceaux, puis couvrez d'eau et laissez cuire à feu moyen.
  • Pendant ce temps, faites torréfier l'algue nori pour l'ajouter en fin de cuisson à la soupe, juste avant de mixer. Pour cela, faites chauffer l'algue nori dans une poêle, sans matière grasse, pendant quelques minutes à feu moyen.
  • Une fois les pommes de terre bien tendres, ajoutez l'algue et mixez. Goûtez puis, au besoin, ajoutez du sel.
  • Dans une poêle, faites torréfier les graines de courge et l'algue nori (en extra, vous pouvez vous arrêter à la première dose de la recette mais moi j'aime bien), puis toppez vos soupes.
  • Servez évidemment chaudes avec une tranchette de pain, et pourquoi pas de la tartinade de pois-chiches pour un repas 100% marin et complet.

9 Commentaires

Commenter

Evaluation de la recette




En publiant ce commentaire, vous autorisez la collecte de vos informations (adresse e mail et IP) qui ne seront utilisés qu'à cette fin précise. Pour plus d'informations sur la collecte de données consultez mes mentions légales.